Overdoses de marines américains: un Canadien et un Anglais inculpés

BRUNSWICK, Ga. — Un Canadien et un Britannique ont été inculpés en Géorgie pour avoir envoyé du fentanyl à deux sous-officiers de la marine américaine décédés des suites d’une overdose en octobre 2017.

Thomas Michael Federuik, 59 ans, de Vancouver, en Colombie-Britannique, et Paul Anthony Nicholls, 44 ans, de Surrey, en Angleterre, sont accusés de complot en vue d’importer et de distribuer de la drogue et de complot de blanchiment d’argent.

Comme les procureurs allèguent que des décès ont résulté des accusations, les hommes pourraient encourir un minimum de 20 ans de prison s’ils sont reconnus coupables des accusations de drogue. Ils pourraient également faire face à des amendes pouvant atteindre 10 millions $.

Federuik et Nichols ont été inculpés sous scellés en 2019. L’affaire est devenue publique la semaine dernière.

Le procureur du district sud de la Géorgie, David H. Estes, a indiqué dans un communiqué que la prévalence de cette drogue est, en grande partie, alimentée par «un pipeline illicite de drogues importées illégalement». Il a rappelé que son enquête visait à retracer «la source de ce pipeline pour couper le flux vers (les États-Unis) et protéger ses citoyens». 

Les deux victimes d’overdose vivaient à Kingsland, près de la base navale sous-marine de Kings Bay, à l’extrême sud-est de la Géorgie.

Les responsables affirment que Federuik et Nichols ont vendu de la drogue en utilisant un site Web conçu pour être caché au public sur le «dark web», acceptant parfois la cryptomonnaie en paiement. Les drogues arriveraient du Canada dans des colis étiquetés «East Van Eco Tours». Les enquêteurs canadiens, y compris ceux de Calgary, ont ciblé un fournisseur surnommé Canada1, qui, selon les procureurs, est Federuik.

L’acte d’accusation allègue que Federuik et Nicholls ont acquis la drogue dans des pays comme la Chine et la Hongrie. Les deux hommes sont en détention et attendent une procédure d’extradition pour les ramener en Géorgie. Aucun avocat n’est répertorié pour les hommes dans les archives judiciaires américaines.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.