Actualités

Québec/Canada

Élections générales: taux de participation de 71,21 pour cent en fin de soirée

QUÉBEC – Les Québécois semblent avoir répondu positivement à l’appel du Directeur général des élections du Québec (DGEQ) d’aller voter en grand nombre aux élections générales de lundi. En fin de soirée, la participation était toutefois légèrement moins élevée que celle du scrutin général de 2012. Les données du DGEQ indiquaient en effet que 71,21 pour cent des quelque six millions d’électeurs inscrits avaient voté, incluant les 19,27 pour cent qui ont déposé leur vote par anticipation la semaine dernière. En septembre 2012, le taux de participation s’était élevé à 74,6 pour cent, ce qui avait représenté une augmentation de 30 pour cent comparativement aux élections de 2008. Il s’agissait du meilleur taux de participation des années 2000.

Publicité
Québec/Canada

La circoncision pourrait lutter contre le cancer de la prostate

MONTRÉAL – Les hommes ayant été circoncis après l’âge de 35 ans courraient 45 pour cent moins de risques d’être ultérieurement atteints du cancer de la prostate, comparativement aux hommes non circoncis, démontre une étude menée auprès de 2141 hommes de Montréal par des chercheures de l’Université de Montréal et l’INRS – Institut Armand-Frappier. La moitié des participants avaient reçu un diagnostic de cancer de la prostate entre 2005 et 2009, tandis que les autres ont été recrutés pour former le groupe témoin. Tous ont été questionnés sur leurs habitudes de vie et leurs antécédents médicaux, en plus d’être répartis selon l’âge auquel ils avaient été circoncis, le cas échéant. Pour l’ensemble des participants, ceux qui étaient circoncis affichaient un risque 11 pour cent moins élevé d’avoir un cancer de la prostate en comparaison de ceux qui n’étaient pas circoncis, bien que sur le plan statistique cette proportion ne soit pas tout à fait significative. Par contre, la circoncision chez les bébés dans leur première année de vie était associée à une réduction du risque de cancer de la prostate de l’ordre de 14 pour cent. De même, l’ablation du prépuce en bas âge s’avérerait la plus protectrice, à long terme, contre les formes plus agressives de ce cancer. Selon les auteures de l’étude, la chercheuse Andrea Spence et ses directrices de recherche Marie-Élise Parent et Marie-Claude Rousseau, le cancer de la prostate est rare dans les populations de confession juive ou musulmane, au sein desquelles les hommes sont majoritairement circoncis. Parmi les 178 Noirs ayant pris part à l’étude montréalaise — 78 pour cent étaient d’origine haïtienne —, le risque de cancer de la prostate était 1,4 fois plus élevé que parmi les Blancs. Chez l’ensemble des participants, la proportion d’hommes circoncis était de 30 pour cent chez les Noirs et de 40 pour cent chez les Blancs. Fait intéressant, l’effet protecteur de la circoncision était limité aux hommes noirs, chez qui l’on a observé une réduction de 60 pour cent du risque de cancer de la prostate, avec un effet statistique très significatif. On ignore pour l’instant le mécanisme par lequel la circoncision protégerait les hommes du cancer de la prostate. Toutefois, plusieurs études ont démontré que cette opération mineure réduit le risque de souffrir d’une infection transmissible sexuellement. Ainsi, peut-être l’ablation du prépuce réduit-elle le risque d’infection pouvant être lié au cancer de la prostate. Dans tous les cas, l’effet protecteur de la circoncision — et plus particulièrement celui observé dans la population noire — doit être corroboré par d’autres études, notamment en raison du nombre relativement peu élevé de Noirs parmi les participants.

Québec/Canada

Incendies suspects dans une brûlerie de Montréal et un garage de Laval, dimanche

MONTRÉAL – Deux incendies suspects ont éclaté en milieu de soirée, dimanche, dans des établissements de Montréal et de Laval. Les deux sinistres ont fait des dégâts mais personne n’a été blessé ou incommodé par la fumée. Le premier incendie s’est déclaré vers 21h00 dans un atelier de mécanique automobile du quartier Fabreville, à Laval. La façade de l’établissement de la rue Gilles a été endommagée, de même qu’un véhicule qui était stationné à l’intérieur. Un peu plus tard, vers 21h15, un incendie a éclaté à la Brûlerie Fleury, située sur la rue Fleury Est, près de la rue d’Iberville, dans le quartier Ahuntsic, à Montréal. Les flammes ont rapidement été maîtrisées après avoir pris naissance dans la cuisine, au rez-de-chaussée. Des logements situés au deuxième étage ont dû être évacués. Des traces de produits servant à stimuler les flammes ont été trouvées sur les lieux, ce qui a confirmé l’hypothèse de l’incendie d’origine criminelle. Personne n’a été arrêté. (Collaboration Cogeco Nouvelles)

Publicité
Politique

Les Québécois sont invités à exercer leur droit de vote jusqu’à 20 heures

QUÉBEC – Les Québécois sont invités à exercer leur droit de vote en ce lundi, jour d’élection générale. Près de cinq millions d’électeurs sont conviés aux urnes, si l’on tient compte de ceux qui ont déjà voté par anticipation. Le scrutin servira à combler les 125 sièges de l’Assemblée nationale. Au total, 814 candidats chercheront à obtenir la faveur de l’électorat dans la province. Les bureaux de vote seront ouverts de 9 heures 30 à 20 heures. Pour exercer son droit de vote, chaque électeur doit être inscrit sur la liste électorale. Après avoir décliné leurs nom et adresse au scrutateur, les électeurs doivent établir leur identité. Pour ce faire, ils peuvent présenter une carte d’assurance maladie, un permis de conduire, un passeport canadien, un certificat de statut d’Indien ou une carte d’identité des Forces canadiennes. À la dissolution de l’Assemblée nationale, le 5 mars, le Parti québécois de la chef Pauline Marois comptait 54 députés. Le Parti libéral du Québec, mené par Philippe Couillard, disposait de 49 députés. On comptait 18 députés de la Coalition avenir Québec, de François Legault; deux de Québec solidaire; et deux députés indépendants.

Québec/Canada

Travailleurs temporaires étrangers : un restaurant de Victoria est sous enquête

OTTAWA – Le gouvernement fédéral mène une enquête sur une possible transgression du Programme des travailleurs étrangers temporaires, qui a entaché l’image du Parti conservateur à cause d’une série d’abus Dans un communiqué de presse publié dimanche, le ministre de l’Emploi, Jason Kenney, a confirmé que le gouvernement se penchait sur des allégations selon lesquelles le propriétaire d’une franchise McDonald’s de Victoria n’aurait pas respecté les règles du programme. M. Kenney a notamment mentionné qu’il avait des motifs raisonnables de croire que l’employeur en question a fourni à Emploi et Développement social Canada des renseignements faux, trompeurs ou erronés. Le communiqué n’a pas identifié la franchise et contenait peu de détails additionnels, mais selon une source gouvernementale, les allégations font état de l’embauche de travailleurs étrangers au lieu de Canadiens. La source ne pouvait dire combien de travailleurs étaient impliqués, mais il a indiqué que le propriétaire de la franchise opérait trois restaurants et que chacun d’entre eux était visé par l’enquête. Des inspecteurs du ministère ont procédé à une inspection de l’emplacement à Victoria, a également fait savoir M. Kenney, et le ministre a suspendu tous les avis relatifs au marché du travail et les permis de travail en traitement pour cette franchise, en attendant les résultats de l’enquête. «Si l’enquête permet de déterminer que le propriétaire de cette franchise a enfreint les règles du Programme des travailleurs étrangers temporaires, je révoquerai de façon permanente leurs avis relatifs au marché du travail et empêcherai cet employeur d’embaucher des travailleurs étrangers temporaires», a également annoncé M. Kenney. Des responsables de McDonald’s ont fait savoir que l’entreprise avait lancé sa propre enquête, et qu’elle mettrait de l’avant les recommandations du gouvernement. Le programme avait été durement éprouvé au printemps 2013 lorsque la Banque royale avait accordé en sous-traitance son soutien technologique, ce qui s’était soldé par des mises à pied de travailleurs canadiens alors que le sous-traitant faisait venir des travailleurs étrangers. Ottawa a plus tard abandonné l’un des aspects les plus controversés du programme, qui aurait permis aux employeurs de payer les travailleurs étrangers temporaires jusqu’à 15 pour cent de moins que la moyenne des salaires payés pour ce poste.

Québec/Canada

Accident de motoneige mortel dans la réserve faunique des Laurentides

RÉSERVE FAUNIQUE DES LAURENTIDES, – Un homme de 52 ans a succombé à ses blessures, tard dimanche soir, à la suite d’un accident de motoneige survenu dans la réserve faunique des Laurentides, près de Saguenay. Selon la Sûreté du Québec, l’accident se serait produit vers 17 h. L’homme circulait en compagnie de trois autres motoneigistes et ces derniers se sont rendu compte de son absence alors qu’ils faisaient le plein d’essence dans une station-service. Ils ont donc fait demi-tour et trouvé l’homme inanimé. La victime, qui aurait percuté un câble d’acier reliant un pylône électrique au sol, a été transportée dans un état grave vers un centre hospitalier avant de perdre la vie un peu plus tard en soirée. Une enquête a été ouverte afin de déterminer les raisons de l’accident.

Québec/Canada

Un adolescent de 16 ans meurt en s’entraînant au rodéo en Alberta

THORSBY, Alta. – Un adolescent de 16 ans est mort, samedi, dans un accident de rodéo, lors d’un événement d’entraînement junior au sud-ouest d’Edmonton. Selon ce que la police a pu constater à partir d’une vidéo filmée à partir d’un téléphone cellulaire, le garçon a été éjecté du cheval alors qu’il s’entraînait à l’épreuve du cheval sauvage ensellé, qui consiste à demeurer en selle sur un cheval qui rue. La police a été appelée au centre Thorsby Haymaker, samedi après-midi, immédiatement après l’accident. Selon des enquêteurs, ce décès serait imputable à un accident bizarre. Les événements se sont passés très rapidement, a toutefois ajouté le caporal Corey Kyle de la GRC, et il est difficile d’analyser les images. L’entraîneur Skeeter Thurston a rapporté que le cheval a rué environ quatre fois avant que l’adolescent n’en soit éjecté et atterrisse devant l’animal. Le cheval semblait vouloir éviter le garçon, sans succès. Une patte l’a écrasé. Le garçon s’est relevé, a couru sur une distance d’un mètre et demi puis s’est effondré. Une ambulance a été appelée sur-le-champ. La respiration du garçon était irrégulière pour commencer, avant de se faire plus rare. Des gens, dont son père, ont pratiqué la réanimation cardio-pulmonaire sur la victime, qui portait une veste protectrice et un protecteur buccal. L’identité du garçon n’a pas été dévoilée, mais il venait de la région de Turner Valley, en Alberta, a fait savoir la police. Selon l’entraîneur, le garçon avait de l’expérience en compétition de monte de boeufs. Il avait également déjà monté des chevaux sauvages, bien qu’il s’exerçait à le faire lors de cet événement. En 20 ans de métier, M. Thurston n’a jamais été témoin d’une mort en cheval sauvage. Ses élèves ont habituellement entre 15 ans et le début de la vingtaine. «Avant qu’ils ne montent sur un cheval, ils s’entraînent sur un taureau mécanique, des chevaux de selle, de toutes sortes de manières pour qu’ils parviennent à monter sur un premier cheval sauvage», a-t-il expliqué. «Nous tentons de minimiser les chances que ce genre de choses n’arrive. C’est vraiment une tragédie.» L’événement s’est poursuivi dimanche, tel que prévu. Les élèves prévoyaient créer un écusson commémoratif en l’honneur de la victime.

Québec/Canada

Citations de la journée de dimanche dans la campagne électorale

Voici quelques-unes des meilleures citations de la journée de dimanche dans la campagne électorale au Québec: —– «Ah, ben là, Joe Dette, ça vaut rien. Bouuuuh! Bouuuuh! Joe Dette fait de la petite politique! Mauvais! On veut rien savoir de Joe Dette». — Le chef de la CAQ, François Legault, déçu qu’une mascotte d’un groupe voulant qu’on s’occupe de la dette nationale déclare sa neutralité électorale. —– «Sans parler de mauvais coup, je pense que lorsqu’il a été question de la langue en milieu de travail, j’aurais pu m’exprimer plus clairement.» — Le chef du Parti libéral du Québec, Philippe Couillard, en faisant allusion à des commentaires qu’il avait faits lors du second débat télévisé. —– «Mon petit doigt me dit que lundi soir, on va être très heureux. Et un petit peu plus que mon petit doigt: un certain nombre d’informations me disent que lundi soir on va élire un gouvernement du Parti québécois.» — La chef du PQ, Pauline Marois, qui espère que son instuition déjouera les oracles des maisons de sondages. —– «Nous savons que sur le terrain, dans les régions, particulièrement dans les villes régionales (…), nous nous attendons demain soir à des percées significatives.» — La porte-parole parlementaire de Québec solidaire, Françoise David, sur ses attentes quant aux résultats de lundi soir.