Pakistan: le suspect du meurtre du journaliste américain Daniel Pearl est relâché

ISLAMABAD — L’homme détenu au Pakistan pour la sordide décapitation du journaliste américain Daniel Pearl est maintenant libre. 

La Cour suprême du Pakistan a ordonné jeudi la remise en liberté d’Ahmad Saeed Omar Sheikh, d’abord condamné pour l’assassinat avant d’en être acquitté. 

Le tribunal a aussi rejeté l’appel du verdict d’acquittement logé par la famille de M. Pearl, qui soutient que la remise en liberté de l’accusé est un déni de justice et qu’elle met en danger les journalistes de partout et le peuple du Pakistan.   

Ahmad Saeed Omar Sheikh était dans le couloir de la mort depuis sa condamnation pour le meurtre du journaliste commis en 2002. L’avocat d’Ahmad Saeed Omar Sheikh a déclaré que son client n’aurait jamais dû passer une seule journée en prison.  

Trois autres hommes condamnés à la prison à perpétuité pour leur rôle dans l’enlèvement du journaliste ont déjà été acquittés par le même tribunal.  

L’ambassade des États-Unis au Pakistan n’a pas encore réagi aux derniers événements de cette longue affaire judiciaire.  

Daniel Pearl, qui était correspondant au Wall Street Journal, avait disparu le 23 janvier 2002 au Pakistan. Une vidéo montrant sa décapitation avait été remise quelque temps plus tard au consulat des États-Unis à Karachi; peu après, son corps mutilé a été retrouvé.

Laisser un commentaire