Parlement européen: levée de l’immunité de l’ex-président catalan Carles Puigdemont

BRUXELLES — Les membres du Parlement européen ont voté mardi en faveur de la levée de l’immunité de trois députés indépendantistes de la Catalogne, parmi lesquels figure l’ex-président de la région catalane Carles Puigdemont, ce qui pourrait paver la voie à leur extradition. 

Carles Puigdemont s’est réfugié en Belgique en octobre 2017, craignant d’être arrêté en Espagne pour avoir tenu un référendum sur l’indépendance de la Catalogne qui a été jugé illégal par les tribunaux et le gouvernement espagnol. Depuis son départ pour la Belgique, M. Puigdemont et les autres députés sont réclamés par l’Espagne pour la tentative de sécession de 2017.  

Le gouvernement espagnol a accueilli la décision du Parlement européen en estimant qu’il s’agissait d’une victoire pour les règles de droit et d’une défaite pour ceux qui ont cherché à séparer la riche Catalogne du reste du pays.  

Parmi les députés européens, 400 ont voté en faveur de la levée de l’immunité de Carles Puigdemont et des deux députés, 248 s’y sont opposés et 45 se sont abstenus de voter.  

En 2019, M. Puigdemont et ses deux collègues ont remporté des sièges au Parlement européen et ont hérité d’une immunité en tant qu’élus.  

Gonzalo Boye, l’avocat de Carles Puigdemont en Espagne, a annoncé que l’ancien président catalan allait porter la décision du Parlement européen en appel au plus haut tribunal de l’Union européenne, au Luxembourg.

Laisser un commentaire