Parti conservateur: Guzzo sera candidat s’il n’y a pas de meilleures options

OTTAWA — Vincent Guzzo estime que l’offre actuelle à la direction du Parti conservateur est décevante. Il a donc l’intention de se porter candidat d’ici la fin mars si cette offre ne s’améliore pas.

En entrevue à La Presse canadienne, l’homme d’affaires québécois dit qu’il a déjà amassé les 1000 signatures requises et qu’il fera un dépôt personnel de 25 000 $ pour s’inscrire comme candidat d’ici le 27 février.

Mais il devra amasser 2000 autres signatures et fournir des frais d’inscription de 300 000 $ — dont 200 000 $ non remboursables — d’ici le 25 mars afin d’être officiellement candidat.

M. Guzzo admet qu’il n’est pas impressionné par la liste actuelle de candidats à la direction du parti et c’est pourquoi il compte continuer sa réflexion afin de déterminer s’il serait «potentiellement le meilleur candidat pour faire la job».

«Contrairement à la réputation que je pourrais avoir, je reste quelqu’un d’extrêmement humble dans ma manière d’être. Ça ne paraît pas, disons (qu’avec) les beaux chars et mon « persona », je ne remplis pas les critères de quelqu’un de très humble… mais je suis quelqu’un qui est très humble», avance-t-il.

Malgré son humilité, il ne mâche pas ses mots envers les autres candidats qui ne sont pas assez bilingues et qui n’ont pas l’étoffe d’un chef de gouvernement, à son avis.

«Si présentement, les candidats qui sont là sont les seuls candidats parmi lesquels j’ai à choisir comme chef, je suis à 90 % prêt à me lancer dans la course. C’est ma manière de dire qu’il n’y en a pas un qui, je pense, pourrait gérer le pays d’une manière adéquate et même battre les libéraux dans une élection», juge-t-il.

Pour l’heure, seul l’ancien ministre Peter MacKay a rempli tous les critères exigés par le parti. Il est donc le candidat officiel dans la course.

Le député Erin O’Toole et l’avocate torontoise Leslyn Lewis ont quant à eux fourni les 1000 signatures et le premier dépôt de 25 000 $. Plusieurs autres candidats tenteront de s’ajouter à la liste dans les deux prochaines semaines, dont les Québécois Richard Décarie et Rudy Husny.

M. Décarie, qui provient de la mouvance sociale conservatrice, a déclaré à La Presse canadienne qu’il déposera son application sous peu, avec les signatures et le dépôt requis. M. Husny tente toujours quant à lui de récolter ses 1000 signatures.

La course pourrait prendre un tout autre tournant si l’ancien ministre John Baird décidait de se lancer. Il devrait annoncer ses intentions sous peu.

Les membres du parti éliront leur nouveau chef le 27 juin lors d’un congrès à Toronto.

Les plus populaires