Pas besoin de quitter le Canada pour demander un permis de travail

Ottawa facilite les démarches aux visiteurs qui veulent travailler au Canada.

Ceux-ci n’auront pas à quitter le pays pour demander et obtenir un permis de travail, étant donné les restrictions de déplacement imposées par la pandémie de COVID-19.

Le ministère fédéral de l’Immigration a annoncé lundi, par communiqué, la procédure qualifiée de «nouvelle politique d’intérêt public temporaire».

«Les visiteurs qui se trouvent actuellement au Canada et qui ont une offre d’emploi valide pourront demander un permis de travail propre à leur employeur et, si la demande est approuvée, recevoir le permis sans avoir à quitter le pays», explique-t-on.

Le gouvernement fédéral croit ainsi faciliter la vie aux employeurs qui se plaignent encore de manquer de main-d’oeuvre.

Depuis la fermeture des frontières canadiennes à tout déplacement non essentiel, Ottawa a permis aux résidents temporaires de demeurer au Canada, à condition de conserver un statut juridique valide.

Pour bénéficier de la nouvelle politique temporaire, on doit présenter une demande de permis de travail avant le 31 mars 2021. Les visiteurs qui arrivent au Canada après le 24 août, date de l’annonce de cette nouvelle politique, n’y seront pas admissibles.

Les détenteurs d’un permis de travail valide obtenu au cours des 12 derniers mois pourront commencer à travailler pour un nouvel employeur avant que leur nouvelle demande de permis ne soit approuvée.

«Cette exemption aux exigences normales de permis de travail temporaire vise à éliminer les obstacles à la création d’une main-d’oeuvre plus agile qui tire parti des visiteurs possédant les compétences et l’expérience nécessaires pour accélérer notre reprise économique», a déclaré le ministre Marco Mendicino.

Laisser un commentaire
Les plus populaires