Pas d’avertisseur fonctionnel dans la maison où ont péri quatre personnes à Hamilton

HAMILTON — Les autorités affirment qu’il n’y avait pas d’avertisseurs de fumée fonctionnels dans la maison en rangée où un incendie a tué quatre personnes, dont deux enfants, la semaine dernière à Hamilton, en Ontario.

Le commissaire des incendies de l’Ontario, Jon Pegg, a déclaré que l’enquête sur les lieux de la tragédie était maintenant terminée. Il a confirmé que le feu avait pris naissance dans un canapé rembourré au rez-de-chaussée de la maison, bien que la cause de l’incendie fasse toujours l’objet de l’enquête.

M. Pegg a précisé que le site du brasier et l’aménagement de la maison avaient empêché les victimes d’emprunter l’escalier depuis le deuxième étage pour sortir de la maison.

La police a indiqué avoir été appelée pour un incendie dans une maison en rangée du sud-est de Hamilton tard jeudi soir. Les premiers intervenants ont ensuite retrouvé six personnes à l’intérieur, qui ont été transportées à l’hôpital.

Deux adultes et deux enfants ont été déclarés morts après que les pompiers les ont sortis du deuxième étage de la maison, tandis que deux autres adultes étaient dans un état stable le lendemain matin.

Le chef des pompiers de Hamilton, David Cunliffe, a déclaré que son service travaillait avec les avocats de la Ville pour porter des accusations contre le propriétaire de la maison en rangée, où il n’y avait pas d’avertisseurs de fumée fonctionnels.

Les autorités n’ont pas encore confirmé l’identité des victimes, la relation entre elles ou les détails sur les deux autres personnes qui ont survécu à l’incendie.

Selon le commissaire Pegg, il y a eu 133 décès liés aux incendies en Ontario en 2022 — le total le plus élevé en plus de 20 ans.

Il a exhorté les citoyens à s’assurer qu’ils disposent de détecteurs de fumée fonctionnels et qu’ils ont bien préparé et pratiqué des plans d’évacuation en cas d’incendie à la maison.

———

Cette dépêche a été rédigée avec l’aide financière des Bourses de Meta et de La Presse Canadienne pour les nouvelles.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.