Pas d’exception pour Duhaime au Parlement, dit Legault

SAINT-FRANÇOIS-DE-L’ÎLE-D’ORLÉANS, Qc — Pas question de laisser le chef conservateur Éric Duhaime faire des points de presse à l’Assemblée nationale, a tranché mardi le chef caquiste François Legault.

Il ferme ainsi la porte à une demande du chef du PCQ qui trouve injuste que son parti, faute d’élus, ne puisse tenir des activités de presse dans l’enceinte du Parlement, alors qu’il a récolé 13 % du vote au scrutin de lundi. 

«Ce n’est pas évident de permettre à des gens non élus de faire des points de presse à l’Assemblée nationale», a laissé entendre M. Legault à sa première sortie au lendemain du scrutin, à l’Île d’Orléans.

Cependant, le chef caquiste a dit qu’il allait renconter les chefs de chacun des partis et qu’il était sensible au thème de l’amélioration de l’efficacité de l’État, cher aux conservateurs. 

Malgré ses espoirs dans la région de Québec et de la Beauce, M. Duhaime n’a pas réussi à remporter un siège pour son parti et a lui-même été battu dans Chauveau. Il pourrait toutefois y avoir un recomptage dans Beauce-Nord, où un peu plus de 200 voix séparent le député caquiste sortant du conservateur. 

Lors de la dernière législature, M. Duhaime avait pu compter sur une transfuge, la députée Claire Samson, devenue conservatrice, pour pouvoir s’adresser à la presse parlementaire. 

Ne pas obtenir un accès quotidien à la presse parlementaire pourrait poser un problème de visibilité à long terme pour M. Duhaime. 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.