Pas d’Halloween à Rouyn-Noranda et Amos

ROUYN NORANDA, Qc — Alors que plusieurs municipalités s’interrogent sur la pertinence, avec la COVID-19, de permettre aux enfants de passer pour l’Halloween, Rouyn-Noranda et Amos ont statué : il n’y aura pas de porte-à-porte cette année.

«Rien n’est habituel cette année, affirme la mairesse, Diane Dallaire. Nous voulons une ville joyeuse, une ville décorée, mais surtout, une ville en santé. Il est important pour nous d’offrir une formule qui sera sécuritaire pour les citoyens, peu importe ce qui arrive dans les prochaines semaines.»

Pour remplacer la distribution de bonbons, la Ville organise des activités et des concours, sous la thématique Rouyn-Noranda se met sur son 31!

Parmi ces activités, l’artiste Zoé Julien-Tessier a créé un dessin qui sera disponible sur le site Web de la Ville. Les participants pourront l’imprimer, le colorier et l’afficher à leur fenêtre en guise de symbole de l’Halloween.

La Ville d’Amos annule aussi la collecte de bonbons. «Ce serait contraire aux directives de la Santé publique, explique le maire Sébastien D’Astous. De toute façon, les enfants vont fêter l’Halloween à l’école, il s’agit donc d’être prudents. Cela ne veut pas dire que l’Halloween sera plate, on va essayer d’être créatifs, d’organiser des concours pour que la Ville soit décorée.»

Encore débattu dans d’autres municipalités

Pour ce qui est des autres municipalités de l’Abitibi-Témiscamingue, rien n’a encore été décidé. «Nous n’avons pas encore pris de décision, mais ça se fera en accord avec les directives de la santé publique», indique le maire de Val-d’Or, Pierre Corbeil.

À La Sarre, on semble pencher du côté de l’annulation du porte-à-porte, même si rien n’est officiellement annoncé.

La responsable des Communications, Jacinthe Bélanger, nous a confirmé par courriel que la Ville est toujours en réflexion «sur diverses alternatives concernant la fête de l’Halloween.» Une décision sera annoncée prochainement à la population.

Du côté de Malartic, le maire, Martin Ferron, semble vouloir aussi imiter Rouyn-Noranda.

La municipalité a fait, mardi une demande ce matin à la Santé publique et attendait une réponse. «Je ne sais pas encore quelle sera la version de l’Halloween que nous allons tenir… Elle serait semblable à celle de Rouyn-Noranda, mais nous ne voulons pas préparer une activité qui sera par la suite annulée», a indiqué le maire par texto à La Presse Canadienne.

La tendance dans la région semble suivre l’opinion générale. Un sondage rendu public mardi par Léger et l’Association d’études canadiennes révèle que près de deux répondants québécois sur trois (65 %) estiment que l’Halloween devrait être annulé étant donné la pandémie.

Laisser un commentaire
Les plus populaires