Passeports, immigration et aéroports: les temps d’attente diminuent, soutient Ottawa

OTTAWA — Les temps d’attente pour une foule de services gouvernementaux, y compris en matière de passeports, de documents d’immigration et de transport aérien, sont en baisse, ont assuré lundi de nombreux ministres fédéraux.

Or, «personne ne devrait nous féliciter de faire notre travail» et il reste beaucoup à faire, si bien qu’il «ne faut pas s’imaginer que nous sommes sortis du bois», a du même souffle ajouté le coprésident du Groupe de travail sur les services aux Canadiens, le ministre Marc Miller, lors d’une conférence de presse à Ottawa.

À ses côtés et virtuellement, une série de ministres n’étaient pas peu fiers en évoquant la situation actuelle.

Le temps d’attente au centre d’appel dédié au programme de passeports a chuté, passant de 108 minutes en avril à 24 minutes dans les derniers jours, a mentionné la ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Karina Gould. Elle attribue cette baisse à l’ajout d’employés et à des changements technologiques au système téléphonique.

Le nombre d’employés dédiés au programme des passeports a été augmenté de 62 % depuis un an, un système de triage a été mis en place et la méthode de renouvellement simplifiée a été élargie aux adultes qui ont eu un passeport délivré dans les 15 dernières années, a-t-elle notamment évoqué.

Le ministre des Transports, Omar Alghabra, est ensuite venu dire que pas moins de 1800 agents de contrôle ont été embauchés depuis le mois d’avril et qu’ils peuvent désormais travailler durant leur période de formation.

«En ce moment, 85 % des passagers passent la sécurité en moins de 15 minutes, a-t-il déclaré. Les choses évoluent dans la bonne direction, mais nous savons qu’il reste des enjeux. Cela comprend des passagers qui dorment sur les planchers des aéroports. C’est inacceptable.»

En matière d’immigration aussi, le gouvernement a ajouté du personnel: 1250 nouveaux employés pour augmenter la capacité de traitement et réduire les arriérés de demandes à court terme.

Le nombre de permis de travail délivrés a plus que triplé entre janvier et juillet par rapport à la même période un an plus tôt. Et le nombre de nouveaux citoyens canadiens accueillis est passé de 35 000 à 116 000.

Le gouvernement Trudeau a créé ce groupe de travail spécial à la fin juin pour l’aider à s’attaquer aux retards importants dans le traitement des demandes d’immigration et des demandes de passeport qui ont laissé les Canadiens frustrés.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.