Patrick Brown perd son directeur de campagne au profit de Michelle Rempel Garner

OTTAWA — Le directeur de campagne de Patrick Brown a démissionné pour aller aider Michelle Rempel Garner dans sa possible candidature à la tête du Parti conservateur uni en Alberta.

L’équipe de M. Brown indique que Sean Schnell s’est retiré pour suivre Mme Rempel Garner, qui a annoncé la semaine dernière qu’elle quittait son rôle de coprésidente nationale de M. Brown.

Mme Rempel Garner envisage de se présenter pour remplacer le premier ministre albertain Jason Kenney dans son poste de chef du parti provincial, à la suite de l’annonce de sa décision de démissionner, après avoir survécu de justesse à un vote de confiance des militants.

M. Schnell avait travaillé pour le bureau de Mme Rempel Garner avant le début des deux courses à la direction.

Chisholm Pothier, un porte-parole de M. Brown, a précisé que M. Schnell était resté quelques jours après avoir décidé d’accompagner Mme Rempel Garner afin qu’il puisse aider l’équipe à faire la transition.

M. Pothier a ajouté que Fred DeLorey, qui a été directeur de campagne national du parti fédéral pour les élections fédérales de 2021, reste dans l’équipe en tant que président exécutif.

Mme Rempel Garner n’a pas encore indiqué si elle participera ou non à la course, mais a récemment obtenu une dérogation, car les règles du Parti conservateur uni exigent que les candidats soient membres du parti depuis au moins six mois.

Au cours du mois dernier, M. Brown a perdu le soutien de deux députés conservateurs — Kyle Seeback et Dan Muys de l’Ontario — au profit de son principal rival à la direction, le député de la région d’Ottawa, Pierre Poilievre.

L’équipe de campagne de M. Brown a balayé leurs décisions, affirmant que cela ne compte que pour deux voix sur les plus de 150 000 nouveaux membres qu’elle dit avoir recrutés.

M. Poilievre a dit avoir vendu près de 312 000 adhésions — un nombre record — et a demandé au parti de valider ces chiffres, ce qu’il a refusé de faire.

Alors que le parti envisage une base électorale de plus de 600 000 membres, il s’efforce d’obtenir une liste nationale de leurs noms au plus tard le 4 juillet.

Cependant, au moins une équipe demande qu’une liste électorale soit publiée dans l’intervalle.

Mike Coates, le président de la campagne à la direction de Jean Charest, a écrit plus tôt dans la semaine au chef du comité d’organisation des élections à la direction du parti pour lui demander de publier une liste des membres qu’il compte à ce jour.

«Nous savons qu’en raison des retards de traitement importants au siège social, de nombreuses personnes ont acheté une adhésion en double parce qu’elles n’ont pas reçu de confirmation qu’elles étaient membres et éligibles pour voter dans la course à la chefferie», a écrit M. Coates dans une lettre, que M. Charest a partagée sur Twitter mercredi.

Dans cette lettre, M. Coates a poursuivi en citant des rapports «inquiétants» selon lesquels le nombre de ventes d’adhésions a été gonflé.

«Nous faisons confiance à la capacité du siège du parti à éliminer les doublons et les membres inéligibles, mais nous pensons également que les campagnes ont besoin de transparence sur l’origine de ces doublons», a-t-il dit. 

Le gagnant de la course à la direction du Parti conservateur du Canada devrait être annoncé à Ottawa le 10 septembre.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.