PCC: le Québec aura moins de poids dans les prochaines courses au leadership

OTTAWA — Le Québec et les provinces de l’Atlantique auront dorénavant moins de poids dans les prochaines courses à la direction du Parti conservateur du Canada.

Lors du congrès du parti, vendredi, les trois quarts des délégués ont voté en majorité pour une proposition visant à limiter le poids des circonscriptions qui ne réussissent pas à recruter autant de membres.

Chaque circonscription électorale aura droit à un point par vote exprimé par les membres, pour un maximum de 100 points.

Lors des dernières courses toutes les circonscriptions au pays avaient 100 points, peu importe le nombre de membres.

Cette situation avait favorisé les circonscriptions dans l’est du Canada, dont au Québec où l’on retrouvait parfois une dizaine de membres seulement.

Elle a aussi contribué à faire élire les deux derniers chefs: Andrew Scheer, grâce à l’appui des producteurs laitiers, et Erin O’Toole, grâce à l’appui des détenteurs d’armes à feu, entre autres. 

Le député albertain Garnett Genuis a déploré que ces règles aient donné un pouvoir «disproportionné» à certaines associations de circonscription, qui ne comptent parfois qu’une poignée de membres. 

À son avis, ce changement incitera les associations locales à recruter plus de membres. 

Des délégués dans l’est du pays se sont prononcés contre la proposition de M. Genuis. 

La déléguée québécoise Véronique Laprise a plaidé que d’avoir 100 membres inscrits par circonscription n’est «vraiment pas réaliste» dans certaines régions du Canada.

Rick Perkins, de la Nouvelle-Écosse, estime qu’un tel changement est une «brèche» de l’accord négocié par Peter MacKay lors de la fusion du Parti progressiste-conservateur avec l’Alliance canadienne en 2003. 

Ces arguments n’ont pas réussi à convaincre l’ensemble des délégués. 

Ils ont été 73,74% à voter en faveur de cette nouvelle règle; ceux du Québec, du Nouveau-Brunswick, de l’Île-du-Prince-Édouard, de Terre-Neuve-et-Labrador et des territoires ont voté en majorité contre. 

Laisser un commentaire