Pékin ne reconnaît plus la validité des passeports spéciaux émis par le Royaume-Uni

PÉKIN, Chine — Le gouvernement de la Chine a annoncé vendredi qu’il ne reconnaîtrait plus la validité des passeports spéciaux accordés par le Royaume-Uni depuis la rétrocession de Hong Kong à la Chine en 1997. 

Cette annonce de Pékin survient après que le Royaume-Uni ait décidé d’étendre depuis dimanche dernier les droits de résidence à des ressortissants de Hong Kong en sol britannique.   

La mesure mise en place par Londres était en réaction à l’imposition par la Chine d’une loi de sécurité nationale qui restreint les libertés à Hong Kong, une ex-colonie britannique. Grâce à cette mesure, quelque 5,4 millions de Hongkongais détenteurs d’un passeport britannique d’outre-mer peuvent désormais vivre et travailler au Royaume-Uni pendant cinq ans et ensuite demander la nationalité britannique.   

Un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian, a affirmé vendredi qu’en vertu d’une telle mesure, le Royaume-Uni était en train de transformer des résidents de Hong Kong en citoyens britanniques de second ordre. Il a ajouté que Pékin se réservait le droit de prendre des mesures complémentaires.

Laisser un commentaire