Pénurie de matériel: le PLQ accuse Legault d’avoir menti

QUÉBEC — L’opposition officielle accuse le premier ministre François Legault de mentir quand il affirme que les établissements n’ont pas manqué de matériel de protection pendant la pandémie du printemps dernier.

L’opposition libérale (PLQ) a également soutenu que le gouvernement aurait dit non à une proposition des «approvisionneurs» pour renflouer les réserves stratégiques de matériel en janvier dernier. Cependant le gouvernement a démenti ces renseignements en début de soirée.

En commission parlementaire jeudi midi, la députée libérale Marie Montpetit a brandi un courriel d’un président d’un Centre intégré de santé et de services sociaux (CIUSSS) datant du printemps, indiquant qu’il ne pouvait combler la pénurie de blouses d’un Centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD). Il s’agit du CHSLD Berthiaume-Du Tremblay.

Or, la veille, le premier ministre a répondu en commission parlementaire à la cheffe libérale Dominique Anglade que les établissements n’avaient pas vécu de pénurie d’équipements. Il a laissé entendre que ceux qui en avaient manqué n’avaient tout simplement pas levé la main pour en obtenir.

«Erronée et fausse»

«La déclaration faite par le premier ministre est erronée et fausse», a lancé Mme Montpetit à l’étude des crédits du ministère de la Santé. À l’Assemblée nationale, il est très rare qu’un élu accuse directement le premier ministre d’avoir menti.

En réponse, le ministre de la Santé, Christian Dubé, a répété les propos de M. Legault en précisant que les requêtes en matériel étaient satisfaites dans les 24 heures.

En conférence de presse après la séance, la députée de Maurice-Richard a renchéri. Elle a ajouté que M. Legault a menti jour après jour lors de ses conférences de presse pour faire le point sur la lutte au coronavirus le printemps dernier.

«La confiance des travailleurs de la santé est ébranlée, a-t-elle déclaré. À 13 h 00 (lors des conférences de presse), le premier ministre disait: »Je vous assure qu’il ne manque pas de matériel de protection. » C’est faux. Les travailleurs de la santé vont pouvoir vous le dire.»

Réserve d’équipements

En janvier, en prévision de la pandémie, les fournisseurs auraient rencontré les autorités gouvernementales pour leur offrir de regarnir les réserves, masques, blouses, etc., selon l’opposition libérale.

«Quelle était la nature de cette rencontre? Quelle était la demande? Qui était présent à cette rencontre? Quelle a été la conclusion de cette rencontre?», a demandé Mme Montpetit.

Or une rencontre a bel et bien eu lieu en janvier, mais entre des gestionnaires du ministère, à l’interne. C’est en février qu’une réunion a eu lieu avec les fournisseurs. Puis les 18 et 20 février , deux commandes ont été passées, soit 750 000 masques de procédure et 600 000 masques N95 — l’équivalent des besoins du réseau pour une année complète avant la pandémie.

La députée libérale avait fait valoir en après-midi que l’Alberta a commandé des équipements de protection en décembre et la Colombie-Britannique en janvier.

Laisser un commentaire

Vrai ou faux? – qu’il aurait menti?…

Aussi fascinant qu’intrigant.

On sait qu’errer n’est pas la même chose qu’induire en erreur sciemment. Or, c’est justement ce qu’on ne sait guère encore, assurément, si ce premier ministre ne ferait que se tromper, sans jamais tromper délibérément.

Là, y en aurait-il une couple — (cette députée plquiste et le journaliste de The Gazette) — laissant entendre qu’il ferait ceci plutôt que cela. Mais on peut facilement remonter jusqu’à pas moins d’une vingtaine d’années pour trouver exemple de quelque chose témoignant qu’eu égard à Legault, « on ne sait pas ». On ne sait en effet si c’est parce que le faux ne le dérangerait pas plus que ça qu’il s’était joint si promptement à la ‘gang’ ayant inconsidérément voté motion de blâme à l’endroit d’un on ne peut plus innocent Y. Michaud — (au parfait déshonneur de l’Assemblée); ET, surtout, qu’aujourd’hui refuse-t-il encore de faire rappeler dûment la chose (pour restauration d’honorabilité-crédibilité de l’ANQ); OU si ce serait plutôt en raison de déficit intellectuel (incapable de comprendre).

Même chose, quoiqu’éminemment moins évidente, ayant trait à ce qu’il a ‘laissé passer’, il y a deux mois. Savoir que ce serait lui, imaginez, qui aurait formé le tout premier conseil des ministres paritaire. Alors que non seulement est-ce archi-faux, mais siégeait-il lorsque deux, s.v.p., plutôt qu’un seul, conseils des ministres paritaires d’affilée avaient été formés par le PLQ. Est-ce, donc, en cet autre cas, (encore) parce que le faux ne lui ferait ni chaud ni froid, ou serait-ce (là aussi) en raison de déficit cognitif (pas de mémoire) ? Allez savoir.

En tout cas, il ne ‘déborde’ pas d’« intelligence » ce politique-là. En métho, la triangulation était un procédé fort prisé. Or, la ‘triangulation’ legaultienne, elle, ces temps-ci, va comme suit:
1) Vous avez des CHSLD, qui formeraient ‘bloc’, où le monde y meurt par milliers, différemment d’en la société ‘at large’, où, là, serait-on plus raisonnables et n’y mourrait-on presque pas;
2) puis avez-vous un journaliste, pas ‘fin’, qui n’en finirait jamais de multiplier de fausses allégations, et à qui, pour ce, devriez-vous bloquer la voie de communication — (comme vous l’av[i]ez d’ailleurs fait aussi ici même à l’égard d’un chroniqueur des plus valeureux);
3) enfin, y aurait-il les Québécois.es « exemplaires » de la v.-PM, ne (se) posant aucune question — (PAS de ‘sapere aude’!) — et obéissant, donc, aussi scrupuleusement qu’aveuglément et spontanément à toutes directives ou consignes émanant d’ellui ou d’ielles. Aux antipodes… d’Antigone et Gandhi, funestes honteux exemples, ainsi qu’en contravention aux recommandations de Trudeau père ou du précédent intellectualissime pape, qui, tous deux, en appelaient à ne jamais faire prévaloir quelque autre autorité que ce fût, la plus haute soit-elle, (religieuse, juridique, civile, étatique, politique), que celle de sa propre conscience personnelle, laquelle seule constituerait l’ultime « tribunal suprême », au-dessus de tout et de tou.te.s.

Répondre
Les plus populaires