Pénurie d’eau à Iqaluit: le Nunavut met fin à l’état d’urgence

IQALUIT, Nunavut — Le gouvernement du Nunavut affirme avoir mis fin à l’état d’urgence destiné à remédier à une pénurie d’eau à Iqaluit.

Le territoire avait déclaré l’état d’urgence plus tôt ce mois-ci pour s’assurer que sa capitale puisse obtenir les approbations réglementaires nécessaires pour commencer à reconstituer son réservoir.

La Ville avait déclaré son propre état d’urgence une semaine plus tôt en raison d’un manque de précipitations et donc de débit dans la rivière Apex, la source secondaire de réapprovisionnement en eau d’Iqaluit, qui était à son plus bas niveau depuis 40 ans.

Par conséquent, le lac Géraldine, qui sert de réservoir à la ville, ne serait pas réapprovisionné avant l’englacement.

La ministre par intérim des Services communautaires et gouvernementaux, Joanna Quassa, affirme qu’Iqaluit a maintenant l’approbation réglementaire nécessaire pour commencer à pomper.

La Ville prévoit de transférer de l’eau supplémentaire d’un lac voisin — sans nom — dans la rivière Apex, puis dans le lac Géraldine.

La Ville dit qu’elle devra pomper plus de 500 millions de litres d’eau.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.