Pérou: la prison préventive pour les présumés meurtriers de Jonathan Raymond

Un tribunal péruvien a ordonné la détention préventive des deux Canadiens accusés du meurtre de leur compatriote Jonathan Raymond, a rapporté vendredi un journal local, «El Comercio».

Philippe Truchon, âgé de 30 ans, et Nathan Deslandes, âgé de 33 ans, resteront derrière les barreaux pour au moins 18 mois, selon le média péruvien.

Toujours selon «El Comercio», le corps de Jonathan Raymond, 34 ans, avait été découvert sur sa propre terre agricole, 12 kilomètres au sud de la ville de Yurimaguas, dans le nord-est du Pérou.

Il était porté disparu depuis juillet. Sa dépouille présentait une blessure par balle à la tête.

«El Comercio» précise que le terrain avait été acheté au nom de Philippe Truchon, qui a également la nationalité péruvienne.

Lors de son témoignage, ce dernier a admis s’être bagarré avec la victime la nuit du 7 juillet. Il a plaidé avoir ouvert le feu sur son collègue et ami, alors que celui-ci tentait de s’emparer d’une arme, rapporte le journaliste Hugo Anteparra

Il n’a pas impliqué Nathan Deslandes dans son récit des événements, ni même par rapport à la dissimulation du corps, retrouvé deux mois plus tard.