Perquisition au bureau du Syndicat des chauffeurs d’autobus de Laval

MONTRÉAL – La police de Laval a indiqué mardi qu’une perquisition avait cours au bureau du Syndicat des chauffeurs d’autobus de la Société de transport de Laval.

Le responsable des relations publiques, Franco Di Genova, a confirmé l’information, en précisant que deux ou trois enquêteurs de la police de Laval se trouvaient sur les lieux pour procéder à la perquisition.

Celle-ci a cours dans le cadre d’une enquête pour fraude.

La perquisition vise le bureau du syndicat, lui-même situé dans l’immeuble de la Société de transport de Laval, a précisé M. Di Genova.

En avril 2015, le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP-FTQ) avait mis sous tutelle le Syndicat des chauffeurs d’autobus de Laval «afin de s’assurer que les affaires syndicales sont en ordre».

En vertu des statuts, le président d’un grand syndicat peut ainsi mettre en tutelle une de ses sections locales lorsqu’il est convaincu que c’est dans l’intérêt de ses membres et qu’il doit protéger leurs intérêts.