Peter Nygard renonce à son droit à une enquête sur le cautionnement au Québec

MONTRÉAL — Le magnat canadien de la mode Peter Nygard renonce à son droit à une enquête sur le cautionnement au Québec, où il fait face à deux accusations de nature sexuelle.

L’avocate de la défense Laurence Juillet a déclaré à la Cour du Québec que l’accusé avait choisi de renoncer à son droit à une enquête sur le cautionnement parce qu’il est actuellement détenu dans une prison de Toronto et fait l’objet d’une ordonnance de détention au Manitoba.

Peter Nygard, qui a participé à la courte audience du tribunal par téléphone, fait face à une accusation d’agression sexuelle et à une accusation de séquestration au Québec.

Le procureur Jérôme Laflamme a déclaré que la Couronne serait prête à fixer une date de procès au cours de la prochaine comparution de l’homme d’affaires devant le tribunal de Montréal prévue le 8 septembre.

Peter Nygard fait face à six chefs d’agression sexuelle et à trois chefs de séquestration à Toronto en lien avec des incidents présumés remontant à la fin des années 1980 et au milieu des années 2000.

Les autorités américaines ont demandé son extradition afin qu’il puisse faire face à des accusations de trafic sexuel et de racket dans ce pays.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.