Pfizer affirme que son vaccin peut être conservé dans des congélateurs ordinaires

OTTAWA — Pfizer et BioNTech affirment que les doses de leur vaccin contre la COVID-19 peuvent désormais être entreposées en toute sécurité dans des congélateurs ordinaires pendant jusqu’à deux semaines, ce qui pourrait atténuer une partie de la difficulté à distribuer le vaccin en dehors des grandes villes.

Le vaccin de Pfizer a été le plus délicat à manipuler car, jusqu’à présent, les fabricants soutenaient qu’il devait être conservé congelé entre -60℃ et -80℃ jusqu’à peu de temps avant d’être décongelé et injecté.

Les entreprises ont demandé vendredi aux États-Unis d’ajuster l’autorisation d’utilisation d’urgence du vaccin pour noter le changement de température. Une porte-parole canadienne a indiqué avoir l’intention de demander à Santé Canada de le faire dans les prochaines semaines.

La ministre de la Santé, Patty Hajdu, a déclaré que les organes de réglementation de Santé Canada étaient déjà en pourparlers avec les entreprises à ce sujet et qu’ils seront prêts à prendre une décision lorsque la demande viendra.

Le Canada a acheté des dizaines de «super congélateurs» pour aider les provinces à entreposer correctement le vaccin Pfizer et a choisi de ne pas utiliser ce vaccin pour les territoires ou d’autres endroits éloignés en raison des exigences en matière de congélation.

Dans des documents déposés auprès de l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) aux États-Unis, Pfizer et BioNTech affirment que de nouveaux examens montrent que le vaccin peut rester dans un état stable pour une période allant jusqu’à deux semaines à des températures comprises entre -15℃ et -25℃, ce qui est typique des congélateurs plus courants, y compris ceux utilisés dans les pharmacies et cliniques.

Laisser un commentaire