Pharmaciens au Québec: manque d’effectifs et mauvaise répartition selon leur Ordre

MONTRÉAL — Le Québec compte plus de pharmaciens que jamais, mais leur ordre professionnel affirme néanmoins qu’ils sont en nombre insuffisant pour répondre aux besoins et que les effectifs ne sont pas bien répartis parmi les régions du Québec.

En date du 31 mars dernier, le Québec comptait 10 019 pharmaciens, des femmes à 67 %, soit 1,6 % de plus qu’en 2020-2021, une hausse similaire à celles des années précédentes. 

Néanmoins, l’Ordre des pharmaciens du Québec signale que le nombre de ces professionnels ne peut répondre aux besoins actuels. La demande de pharmaciens est forte, notamment à cause du vieillissement de la population et de l’exercice des nouvelles activités professionnelles. 

L’Ordre des pharmaciens ajoute que l’embauche prévue de 200 pharmaciens dans les futures maisons des aînés et les CHSLD laisse entrevoir l’ampleur des besoins auxquels la profession sera appelée à répondre. Il y a actuellement 5158 pharmaciens salariés en milieu communautaire, 2008 propriétaires de pharmacie, 1853 pharmaciens en établissement de santé et 973 pharmaciens ayant une pratique non traditionnelle.

D’autre part, cinq régions du Québec ont perdu des pharmaciens par rapport à l’année précédente: le Saguenay Lac-Saint-Jean, la Côte-Nord, l’Abitibi-Témiscamingue, l’Estrie et Lanaudière.

Dans ces conditions, l’ordre professionnel propose d’ouvrir davantage de places dans les deux facultés de pharmacie du Québec et d’augmenter le nombre d’admissions dans le programme de qualification en pharmacie qui est destiné aux diplômés de l’étranger qui souhaitent pratiquer au Québec.

L’organisme suggère aussi un accroissement par diverses mesures de l’offre de stage en pharmacie.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.