Phénix et négociations: des membres de l’AFPC manifestent à Saguenay

MONTRÉAL — Des fonctionnaires fédéraux poursuivent leur campagne pour obtenir un dédommagement pour les torts subis à cause du système de paie Phénix; ils manifestaient mercredi matin à Saguenay.

Phénix n’est pas la seule cause qui les motive ces membres de l’Alliance de la fonction publique du Canada, puisque quelque 140 000 fonctionnaires fédéraux sont également en négociation avec le Conseil du trésor pour le renouvellement de leurs conventions collectives.

Ils ont manifesté devant un édifice gouvernemental de Chicoutimi, un édifice où travaillent près de 175 d’entre eux et dont le gouvernement fédéral a décidé de se départir. Ils craignent que les employés de l’Agence canadienne d’inspection des aliments, de l’Agence des services frontaliers et des Anciens combattants soient relocalisés à l’extérieur de la région.

L’Alliance de la fonction publique du Canada, qui est affiliée à la FTQ au Québec, demande un dédommagement pour les fonctionnaires victimes du système de paie Phénix. Ce système, conçu par IBM, a eu de nombreuses ratés, entraînant des trop-payés, des sous-payés et des non-payés pendant une période donnée.

La semaine dernière, des membres de l’AFPC ont occupé les bureaux d’une quinzaine de députés du Québec, dont celui du premier ministre Justin Trudeau à Montréal, pour obtenir un engagement écrit quant à un dédommagement.

Les plus populaires