Philippe Couillard ne regrette pas la motion «bonjour/hi»

MONTRÉAL — Le chef libéral Philippe Couillard ne «regrette pas du tout» la motion controversée du «bonjour/hi», qui a été adoptée à l’unanimité par l’Assemblée nationale, même s’il la qualifie d’«incident».

Cette controverse est ressurgie lundi soir au débat télévisé en anglais des chefs des grands partis, une première au Québec.

Rappelons que le Parti québécois avait fait adopter une motion, coparrainée par le premier ministre Philippe Couillard, qui invitait «tous les commerçants et tous les salariés qui sont en contact avec la clientèle locale et internationale de les accueillir chaleureusement avec le mot « bonjour »», plutôt que le «bonjour/hi» qui tend à se répandre notamment dans la région métropolitaine de Montréal.

Au débat de lundi soir, M. Couillard en a parlé comme d’un «incident», mais il ne la «regrette pas du tout».

En point de presse après le débat, il a déclaré qu’elle «indiquait une façon de vivre ensemble au Québec».

Le chef péquiste Jean-François Lisée se disait plutôt content d’avoir exposé par cette motion que les libéraux étaient «hypocrites».

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie