Piétons heurtés à Montréal-Nord: l’automobiliste fait face à 3 chefs d’accusation

MONTRÉAL — L’automobiliste qui aurait fauché neuf personnes avec sa voiture, mercredi à Montréal-Nord, a comparu jeudi à la Cour du Québec et fait face à trois chefs d’accusation.

L’homme de 38 ans est accusé d’agression armée, de conduite dangereuse causant des lésions et de délit de fuite. 

Un échantillon de sang a aussi été prélevé, et l’homme pourrait éventuellement faire face à une accusation de conduite avec facultés affaiblies par la drogue, a indiqué le relationniste du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), Manuel Couture.

Les neuf personnes qui ont été heurtées par le chauffard sont hospitalisées pour des blessures allant de légères à graves, mais on ne craint pas pour leur vie. Les victimes sont âgées entre cinq mois et 71 ans.

Les événements se sont déroulés mercredi midi dans le quartier Montréal-Nord. L’homme aurait percuté une première personne, à l’angle des rues Langelier et Dijon. Il aurait ensuite pris la fuite sur la rue Dijon, où il aurait dévié de sa trajectoire pour aller sur le trottoir, où il a heurté huit personnes — six adultes et deux enfants.

L’homme se serait ensuite dirigé vers la rue Rolland, où il aurait tenté de prendre la fuite à pied, mais des témoins l’auraient retenu jusqu’à l’arrivée des policiers, qui ont procédé à son arrestation à cet endroit.

L’individu, qui n’avait «aucune blessure physique» selon l’agent Couture, a été transporté à l’hôpital et il a reçu son congé jeudi.

«Il a été rencontré par les enquêteurs et il a comparu cet après-midi», a relaté l’agent Couture.

Laisser un commentaire
Les plus populaires