Pluie verglaçante et neige sur le sud du Québec, nombreux vols annulés

MONTRÉAL — La prudence est de mise sur les routes et les trottoirs. Environnement Canada a publié, dimanche, des avertissements de pluie verglaçante et de tempête hivernale qui touchent plusieurs régions de sud du Québec.

Dans la région de la capitale nationale, on prévoit des accumulations totales de neige atteignant 20 à 35 centimètres.

De son côté, après avoir reçu d’importantes précipitations de pluie verglaçante, la Ville de Montréal a publié un communiqué dimanche soir pour indiquer que les arrondissements procéderont à «l’épandage intensif de sels et d’abrasif sur les trottoirs en prévision du retour des températures froides et que cette activité impliquera pour des arrondissements, qui le jugeront nécessaire, de suspendre l’opération de chargement.» La Ville de Montréal a aussi invité la population à «respecter la signalisation des rues et à faire preuve de vigilance».

En Outaouais, des précipitations de pluie verglaçante ont persistées jusqu’en après-midi. Dans cette région, la poudrerie réduira la visibilité par endroits dimanche soir et pendant la nuit.

L’Abitibi, Lanaudière, les Laurentides, Chaudières-Appalaches et plusieurs autres régions du sud du Québec ont reçu pour leur part de la neige durant la journée et la soirée.

En fonction des secteurs, Environnement Canada prédit qu’il s’accumulera entre 15 et 35 centimètres.

De la neige parfois forte et des vents forts du sud-est avec rafales jusqu’à 100 km/h devraient se propager sur les Îles-de-la-Madeleine dimanche soir et pendant la nuit. Dans cette région, Environnement Canada demande à la population d’évaluer la possibilité de retarder tout déplacement non essentiel jusqu’à ce que les conditions s’améliorent.

Des dizaines de vols avaient été annulés ou retardés à l’aéroport Montréal-Trudeau.

L’aéroport estime que ses pistes sont «parfaitement opérationnelles» puisque des équipes sont au travail en tout temps, a résumé Anne Marcotte, une porte-parole d’Aéroports de Montréal, lors d’une conversation téléphonique avec La Presse canadienne.

Mme Marcotte a expliqué que les systèmes météorologiques touchent l’ensemble du nord-est américain et que l’aéroport de Montréal dépend des décisions d’autres aéroports. Pour preuve, elle a souligné qu’aucun vol prévu vers des destinations soleil n’a été annulé.