Plus de deux ans de prison pour le vol d’une cargaison de homard au N.-B.

CARAQUET, N.-B. — Un Québécois accusé en lien avec le vol d’une cargaison de homards évaluée à un million de dollars, en juillet 2016, à Grande-Anse, a finalement reconnu sa culpabilité après plus d’une quarantaine de comparutions au palais de justice de Caraquet, au Nouveau-Brunswick.

Dyno Faccino, de Saint-Georges, avait toujours nié sa culpabilité jusqu’à mercredi.

Le juge Camille Vautour l’a condamné à 26 mois d’emprisonnement à la suite d’une recommandation de la Couronne. Mais M. Facchino sera libre après trois mois et demi en raison du temps qu’il a déjà passé au Centre correctionnel de Dalhousie depuis son arrestation.

Il avait été arrêté dans le cadre de l’opération OBLIGER, lancée en juin 2016 par la Gendarmerie royale du Canada et la Sureté du Québec.

Dyno Faccino est le dernier membre d’une organisation criminelle démantelée en 2017, au Québec, à recevoir sa sentence.

Cette organisation était impliquée dans des vols de véhicules de luxe et de cargaisons de tous genres, allant d’un bateau d’une valeur de 80 000 $ à des couches pour bébés, en passant par des aliments comme du porc, du poulet, du homard et des fromages. Elle opérait au Québec, en Ontario et au Nouveau-Brunswick.

M. Facchino est incarcéré depuis le début du mois de mai 2018 à Dalhousie. Il avait préalablement purgé une peine d’emprisonnement de 22 mois au Québec pour avoir dérobé une cargaison de fromages d’une valeur de 210 000 $ chez Agropur, à Beauceville, en juin 2016.

(Collaboration Réjean Hébert CKRO)