Plus d’indépendantistes aux Communes: QS ne se réjouit pas des succès du Bloc

Les députés de Québec solidaire ont évité les questions répétées des journalistes, se limitant à dénoncer que le Québec était toujours au sein d’un État pétrolier.

Photo : La Presse canadienne

QUÉBEC — Malgré son credo indépendantiste, Québec solidaire (QS) ne veut pas se réjouir des succès du Bloc québécois (BQ), contrairement au Parti québécois (PQ).

En mêlée de presse, jeudi, le député QS de Jean-Lesage, Sol Zanetti, a éludé les questions répétées des journalistes, tandis que son collègue Gabriel Nadeau-Dubois laissait entendre que les électeurs avaient au moins choisi moins pire que des conservateurs.

«Je ne suis jamais content après une élection canadienne, ce qui m’inquiète, c’est qu’on est encore dans un pays pétrolier. C’est comme aller choisir son maître», a répété M. Zanetti, sans jamais dire si c’était une bonne chose d’avoir une délégation de 32 députés souverainistes aux Communes. L’élu QS est pourtant l’ancien chef d’Option nationale, un parti farouchement indépendantiste.

Son collègue, Gabriel Nadeau-Dubois, se console toutefois. Le résultat du scrutin au Québec aurait pu être pire, selon lui, si les électeurs avaient envoyé davantage d’élus du Parti conservateur (PCC) — seulement 10 circonscriptions sur 75 ont choisi le PCC.

«Une élection canadienne, pour des indépendantistes, c’est très rarement synonyme de réjouissance, a affirmé le leader parlementaire dans un entretien avec La Presse canadienne. Vaut certainement mieux des députés du Bloc que des députés conservateurs.»

À l’opposé, le PQ n’a cessé depuis les élections de lundi de célébrer l’envoi d’un contingent d’élus indépendantistes à Ottawa.

Jeudi, le chef intérimaire du PQ, Pascal Bérubé, avait une explication pour le malaise de QS: la machine de QS a appuyé le Nouveau Parti démocratique (NPD), un parti fédéraliste, qui a été pratiquement rayé de la carte au Québec lundi soir.

«Je pense qu’ils ont appuyé le NPD et ils ne veulent pas le dire», a déclaré M. Bérubé en mêlée de presse.

«Nous ne sommes pas plus proches du Bloc que du NPD, a assuré M. Nadeau-Dubois. Il y a des gens (de QS) qui ont milité pour le Bloc, pour le NPD, pour les verts.»

Mardi, la co-porte-parole de QS, Manon Massé, avait également esquivé la question, en répétant que le Québec était encore dans un État pétrolier, le Canada.

La question est toutefois revenue jeudi, puisque le Bloc tenait la première réunion de ses députés à deux pas de l’Assemblée nationale, dans un hôtel de Québec.

Les plus populaires