Tuerie dans un Walmart de la Virginie: 6 morts en plus du tueur présumé

CHESAPEAKE, Va. — L’homme qui aurait tué six personnes dans un Walmart de la Virginie mardi soir était un gérant du magasin, ont annoncé mercredi les autorités locales et des témoins de la scène.

Le tireur, qui aurait retourné son arme à feu contre lui, était mort lorsque les policiers l’ont trouvé, portant le bilan total à sept morts lors de l’événement. Il n’y avait pas de motif clair dans l’immédiat pour expliquer cette fusillade, qui a également conduit quatre personnes à l’hôpital.

Briana Tyler, une employée du magasin, a raconté que l’équipe de nuit, formée d’environ 15 ou 20 personnes, venait de se réunir dans la salle de pause pour passer en revue le plan du matin. Dès que l’équipe a été prête à commencer, elle a vu son gérant ouvrir le feu sur ses employés.

«C’est par la grâce de Dieu qu’une balle m’a manqué, a souligné Mme Tyler. J’ai vu la fumée sortir du pistolet et j’ai littéralement vu des corps tomber. C’était fou.»

Mme Tyler, qui avait travaillé avec le gérant en question la nuit précédente, a estimé que l’agresseur ne visait personne en particulier.

«Il tirait dans toute la pièce, peu importe qui il touchait. Il n’a rien dit et il n’a regardé personne d’une manière spécifique.»

Le chef de la police de Chesapeake, Mark G. Solesky, a confirmé que le tireur, qui a utilisé un pistolet, était un employé de Walmart, mais n’a pas révélé son nom, puisque la famille n’avait pas été prévenue. M. Solesky n’a pas pu confirmer si les victimes étaient toutes des employés.

Le gouverneur de la Virginie, Glenn Youngkin, a écrit sur Twitter qu’il était en contact avec les autorités de Chesapeake, la deuxième plus grande ville de l’État, qui se trouve près des villes de Norfolk et Virginia Beach.

Il s’agissait de la deuxième fusillade majeure en Virginie en un peu plus d’une semaine. Trois joueurs de football de l’Université de Virginie ont été tués par balle dans un bus nolisé alors qu’ils rentraient sur le campus, le 13 novembre. Deux autres étudiants ont été blessés.

L’attaque au Walmart est également survenue trois jours après qu’une personne a ouvert le feu dans une discothèque LGBTQ+ du Colorado, tuant cinq personnes et en blessant 17 autres.

La fusillade de mardi a également rappelé les souvenirs d’une autre fusillade dans un Walmart en 2019, lorsqu’un homme armé, selon la police, visait des Mexicains. Il avait ouvert le feu dans un magasin à El Paso, au Texas, et tué 22 personnes.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.