Postes Canada: manifestation de syndiqués vendredi dans Saint-Laurent à Montréal

MONTRÉAL — Quelques dizaines de travailleurs de la Société canadienne des Postes manifestent vendredi matin, à Montréal, pour dénoncer qu’ils soient toujours dépourvus d’une convention collective, 15 mois après l’adoption par la Chambre des communes et le Sénat d’une loi spéciale qui forcé leur retour au travail.

Le dernier contrat de travail de ces travailleurs est venu à échéance le 31 janvier 2018, il y a précisément deux ans.

La manifestation organisée par la Section locale de Montréal du syndicat, en partenariat avec la Région du Québec, devrait prendre fin vers 9h00. Elle est tenue par des employés qui ne sont pas au travail, dans le stationnement du centre de tri Léo-Blanchette situé sur la rue McArthur, dans l’arrondissement Saint-Laurent.

Le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) reproche à la Société canadienne des postes de refuser de négocier de bonne foi et de se cacher derrière des lois spéciales. Il veut aussi montrer au gouvernement du Canada qu’il est encore possible de retourner à la table de négociations pour en venir à une entente négociée.

La loi spéciale ordonnant la fin de cinq semaines de grèves tournantes menées par les travailleurs à travers le Canada est entrée en vigueur en novembre 2018. Le gouvernement Trudeau avait justifié son adoption en invoquant l’impact économique des arriérés de courrier et de colis à l’approche de la période de pointe des Fêtes.

Les plus populaires