Poursuivi par les policiers, un chauffard coincé agresse un policier

SAINT-VALÈRE, Qc — Un homme dans la trentaine fera face à des accusations graves après avoir été à l’origine d’une poursuite policière qui s’est terminée par un voie de fait contre un policier.

Les policiers avaient d’abord tenté d’intercepter le véhicule du suspect vendredi soir, vers 23 h 00, sur la route 261 à Saint-Valère dans la région du Centre-du-Québec, mais en vain.  

«Les policiers de la MRC d’Arthabaska ont amorcé la poursuite d’un véhicule qui refusait de s’immobiliser pour une infraction au Code de la sécurité routière», a indiqué la sergente Béatrice Dorsainville, porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ).  

Elle a cependant précisé que le véhicule circulait à basse vitesse et qu’il y avait deux occupants à bord.  

«Au bout d’une dizaine de minutes, le véhicule s’est immobilisé dans le secteur de Saint-Rosaire et puis le conducteur a pris la fuite dans un boisé», a affirmé la sergente Dorsaiville.  

Son passager est resté sur place, collaborant avec les policiers.  

Quant au fuyard, il a été rattrapé par un policier, mais ce dernier a été attaqué au moment de procéder à l’arrestation.

Si le suspect n’était pas armé, il s’en est pris violemment au policier dans une bagarre qui pourrait lui valoir une accusation de tentative de meurtre à l’endroit d’un policier.  

«Donc c’est durant la poursuite à pied qu’il y a eu une altercation physique entre le conducteur, qui ne voulait pas collaborer, et le patrouilleur. Le policier a subi des blessures mineures et a été transporté au centre hospitalier», a dit la porte-parole de la SQ.  

«L’individu, dans la trentaine, est détenu en attendant sa comparution», a indiqué la sergente Béatrice Dorsainville samedi avant-midi.  

«Il devrait comparaître sous des chefs (d’accusation) de fuite, conduite avec les capacités affaiblies, conduite pendant une interdiction, voies de fait sur un agent de la paix, entrave et tentative de meurtre sur un agent de la paix», a -t-elle précisé.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.