Poutine décrète la loi martiale dans les quatre régions annexées illégalement

KYIV, Ukraine — Le président russe Vladimir Poutine a décrété mercredi la loi martiale dans les quatre régions d’Ukraine illégalement annexées par Moscou et a accordé des pouvoirs d’urgence supplémentaires aux chefs de toutes les régions de Russie.

M. Poutine n’a pas immédiatement précisé les mesures qui seraient prises en vertu de la loi martiale, mais a déclaré que son ordre était effectif à partir de jeudi. Son décret donne aux forces de l’ordre trois jours pour soumettre des propositions spécifiques.

La chambre haute du parlement russe devait sceller rapidement la décision de M. Poutine d’imposer la loi martiale dans les quatre régions. Le projet de loi indique qu’il peut impliquer des restrictions sur les voyages et les rassemblements publics, une censure plus stricte et une autorité plus large pour les forces de l’ordre.

M. Poutine n’a pas non plus fourni de détails sur les pouvoirs supplémentaires à accorder aux chefs de régions russes en vertu de son décret.

«Dans la situation actuelle, je considère qu’il est nécessaire de donner des pouvoirs supplémentaires aux chefs de toutes les régions russes», a-t-il dit.

Le dirigeant russe a également ordonné la création d’un comité de coordination pour accroître l’interaction entre les diverses agences gouvernementales dans la gestion des combats en Ukraine.

Par ailleurs, l’armée russe affirme avoir repoussé une tentative ukrainienne de reprendre le contrôle de la centrale nucléaire de Zaporijjia.

Le porte-parole du ministère russe de la Défense, le lieutenant-général Igor Konashenkov, a déclaré que les forces ukrainiennes ont utilisé mercredi matin 37 bateaux lors d’une tentative de débarquement pour prendre le contrôle de l’usine située sur la rive gauche du Dniepr.

Il a dit que les forces russes ont déjoué l’attaque et détruit le groupe de débarquement.

L’affirmation du général Konashenkov n’a pas pu être confirmée de manière indépendante. Les responsables ukrainiens n’ont fait aucun commentaire immédiat.

La centrale de Zaporijjia, qui est la plus grande installation nucléaire d’Europe, a été saisie par les forces russes au début du conflit. Elle a vu des bombardements incessants dans les zones proches de la centrale, faisant craindre une éventuelle catastrophe nucléaire.

Les frappes de missiles russes et le bombardement des services publics d’énergie ont laissé plus de villages, de villes et de parties de deux villes ukrainiennes sans électricité mercredi, selon les autorités, resserrant une pression énergétique qui menace des millions de personnes à l’approche de l’hiver.

À Kherson, parmi les premières villes ukrainiennes saisies par les forces russes lors de l’invasion de février, les autorités installées à Moscou se préparent à un assaut ukrainien pour la reprendre, disant aux habitants de s’attendre à des bombardements et d’évacuer. Mercredi, des textos ont exhorté les gens à quitter la ville du sud, a rapporté l’agence de presse russe RIA Novosti.

Les autorités soutenues par Moscou ont déclaré que les évacuations des territoires occupés étaient volontaires. Mais dans de nombreux cas, les seules voies de sortie des évacués sont vers la Russie.

Dans une rare reconnaissance de la pression exercée par les troupes ukrainiennes sur le terrain, le nouveau commandant de l’invasion russe, le général Sergei Surovikin, a qualifié mardi la situation des forces russes dans la région de Kherson de «très difficile».

Incapable de tenir tout le territoire dont elle s’est emparée et aux prises avec des pertes d’hommes et d’équipements, la Russie a multiplié les bombardements aériens.

La campagne de terre brûlée contre les centrales électriques ukrainiennes et d’autres infrastructures clés contraste avec les tactiques du Kremlin au début de l’invasion, lorsque les commandants russes avaient apparemment cherché à épargner certains services publics dont ils pensaient peut-être avoir besoin plus tard, s’ils n’avaient pas été repoussés.

Les pays occidentaux ont promis davantage de systèmes de défense aérienne pour aider l’Ukraine à contrer l’assaut aérien qui met à l’épreuve la résilience dont les Ukrainiens ont fait preuve depuis l’invasion de Moscou.

Un nouveau système de défense aérienne fourni par l’Allemagne a été déployé et fonctionne bien contre les frappes russes, a déclaré M. Zelensky mardi, dans son discours vidéo nocturne.

Il a remercié les soldats ukrainiens qui ont abattu des missiles et des drones de fabrication iranienne qui visaient des installations énergétiques.

Dans toute l’Ukraine, les frappes russes ont tué au moins six civils et en ont blessé 16 au cours des dernières 24 heures, a annoncé mercredi le bureau du président. Il a déclaré que les forces russes avaient attaqué neuf régions du sud-est de l’Ukraine à l’aide de drones, de roquettes et d’artillerie lourde, en se concentrant sur les installations énergétiques.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.