Premier cas de variole simienne chez une femme en Ontario

TORONTO — Santé publique Ontario a enregistré le tout premier cas de variole simienne chez une femme dans cette province.

L’agence recensait 156 cas confirmés de la maladie en Ontario au 11 juillet, mais tous ces cas, sauf un, touchaient des hommes. L’âge moyen des cas confirmés, qui sont principalement signalés à Toronto, est de 37 ans.

Le médecin-hygiéniste en chef de l’Ontario a récemment déclaré que cette «variole du singe» sera probablement présente pendant «de nombreux mois», en raison de sa longue période d’incubation. Mais le docteur Kieran Moore a également souligné que l’Ontario ne connaissait pas une croissance rapide de ce virus.

Les responsables de la santé publique affirment que la plupart des cas concernent des hommes qui ont eu des contacts intimes avec un autre homme, mais ils répètent que n’importe qui peut attraper la variole simienne.

Le virus ne se propage généralement pas facilement. Il se transmet par contact étroit prolongé via des gouttelettes respiratoires, par contact direct avec des lésions cutanées ou des fluides corporels, ou par des vêtements ou de la literie contaminés.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.