Premier cas probable de variole simienne à Terre-Neuve-et-Labrador

SAINT-JEAN, T.-N.-L. — Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador signale le premier cas probable de variole simienne dans la province.

La médecin-hygiéniste en chef par intérim, la Dre Rosann Seviour, tiendra une conférence de presse plus tard jeudi matin sur la situation.

Les responsables de la santé publique disent que les contacts étroits asymptomatiques du cas probable se verront proposer le vaccin Imvamune.

Les symptômes de la variole simienne comprennent des lésions cutanées dans la bouche et la région génitale, de la fièvre, des sueurs nocturnes, des maux de tête, des ganglions lymphatiques enflés et des douleurs articulaires ou musculaires.

Le virus se propage par contact étroit prolongé et peut être transmis par des lésions cutanées, des gouttelettes respiratoires et en partageant des vêtements, de la literie ou d’autres objets communs qui sont entrés en contact avec les plaies d’une personne infectée.

Le Québec a signalé 346 cas de la maladie depuis le début de l’éclosion, le nombre le plus élevé au Canada.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.