Premier décès de la COVID-19 au N.-B., un homme de 84 ans du Restigouche

ATHOLVILLE, N.-B. — La première victime de la COVID-19 au Nouveau-Brunswick a été décrite jeudi comme un homme travaillant, dont la principale préoccupation était de prendre soin de sa famille.

Daniel Ouellette, âgé de 84 ans, est décédé jeudi matin après avoir contracté le nouveau coronavirus dans le foyer de soins de longue durée où il résidait. Michel Ouellette a indiqué que son père était atteint de la maladie d’Alzheimer et qu’il avait vécu au Manoir de la Vallée à Atholville, avant d’être transporté dimanche à l’hôpital en ambulance, inconscient et présentant des difficultés respiratoires.

M. Ouellette a déclaré que son père avait occupé divers emplois manuels au cours de sa carrière, notamment pour le service des parcs et loisirs de Campbellton, pour une entreprise de pavage et une autre de construction. Il avait cinq enfants, huit petits-enfants et trois arrière-petits-enfants.

La résidence d’Atholville était liée jeudi à neuf cas de COVID-19 — cinq résidents et quatre employés. Le plus récent, signalé jeudi, est un employé dans la vingtaine.

On comptait jeudi 136 cas confirmés au Nouveau-Brunswick et là-dessus, 120 personnes s’étaient rétablies. Quinze cas sont actifs, tous dans la «zone 5». Quatre patients sont hospitalisés, dont un aux soins intensifs.

Ces cas font partie d’une éclosion spécifique qui a émergé dans le nord du Nouveau-Brunswick et qui a infecté 16 personnes dans cette province et une autre au Québec. L’épidémie aurait commencé lorsqu’un médecin s’est rendu au Québec et ne s’est pas mis en isolement à son retour au Nouveau-Brunswick.

Déconfinement ailleurs au N.-B.

La médecin hygiéniste en chef, Jennifer Russell, a indiqué jeudi que plus de 300 personnes s’étaient placées en isolement, la plupart dans les environs de Campbellton. Cette région a reculé d’un cran la semaine dernière dans son déconfinement progressif, alors que la prochaine phase pour le reste de la province avait été reportée à vendredi.

Le premier ministre Blaine Higgs a annoncé jeudi qu’à compter de vendredi, sauf dans la «zone 5» de Campbellton, les rassemblements intérieurs de 10 personnes et moins seront autorisés, à condition de respecter la distanciation physique de deux mètres. À l’extérieur, ces rassemblements pourront atteindre 50 personnes.

Les cérémonies religieuses, y compris les mariages et les funérailles, pourront accueillir, à l’intérieur, jusqu’à 50 participants. Deux proches à la fois pourront visiter un résident de foyer de soins de longue durée. Les activités sportives sans grands contacts seront aussi permises.

La province songe par ailleurs à assouplir certaines restrictions aux frontières à compter du 19 juin. Les Canadiens qui possèdent une propriété au Nouveau-Brunswick ou qui y ont de la famille immédiate pourraient entrer dans cette province à condition d’observer une quarantaine de 14 jours.

Déconfinement accru en Nouvelle-Écosse

La Nouvelle-Écosse signalait jeudi un nouveau décès, portant à 61 le bilan total dans cette province depuis le début de la pandémie. Les responsables de la santé publique précisent que la plus récente victime est un homme dans la soixantaine, habitant au centre de la province, qui présentait des problèmes de santé sous-jacents.

La province ne signale par ailleurs aucun nouveau cas de COVID-19, ce qui maintient le nombre total de cas confirmés en Nouvelle-Écosse à 1058. L’établissement de soins de longue durée de Northwood à Halifax demeure le seul foyer pour personnes âgées de la province qui présente toujours des cas actifs — trois résidents et un membre du personnel. Trois personnes sont actuellement hospitalisées, dont une aux soins intensifs.

Par ailleurs, des bars, des restaurants et des salons de coiffure devaient rouvrir vendredi dans toute la Nouvelle-Écosse, après avoir été fermés pendant près de trois mois. Les restaurants et les bars devront respecter des normes strictes de santé publique, et la plupart devront fonctionner à 50 % de leur capacité — deux mètres entre chaque table.

Aux salons de coiffure, les clients devront absolument prendre rendez-vous, pour éviter les salles d’attente trop pleines. Les coiffeurs devront porter lunette et masque, tandis que les clients devront également porter un masque. Et pas de soins dans le visage, comme la barbe, les sourcils ou les poils du nez.

Certains services de soins de santé pourront rouvrir également vendredi, notamment les cliniques d’optométrie, de chiropratique et de physiothérapie. Les cabinets de dentiste qui sont prêts à rouvrir le feront uniquement pour les soins urgents; les visites de routine devraient commencer après le 19 juin.

Encore une fois, Terre-Neuve-et-Labrador et l’Île-du-Prince-Édouard ne signalaient jeudi aucun changement dans leur bilan. À Terre-Neuve, sur les 261 cas confirmés depuis le début, trois personnes sont mortes et 256 se sont rétablies; une personne était hospitalisée jeudi. Dans l’Île-du-Prince-Édouard, le dernier cas positif avait été observé le 28 avril et les 27 cas confirmés de la province se sont tous rétablis.