Première Nation isolée en Ontario: résidants confinés après des coups de feu

FORT SEVERN, Ont. – La police demande aux Autochtones dans un secteur isolé du nord de l’Ontario de ne pas sortir, le temps qu’elle enquête sur le signalement de coups de feu.

La police de Nishnawbe-Aski a indiqué que le seul agent au poste de Fort Severn avait signalé des coups de feu entendus tôt mardi près de l’hôtel Fort Severn, où réside le policier.

La sergente Jackie George a affirmé qu’une équipe conjointe de policiers de Nishnawbe-Aski et de la Police provinciale de l’Ontario avait été déployée sur les lieux, et que le policier de l’unité locale avait été amené en sécurité.

Mme George a dit par courriel que l’enquête se poursuivait et qu’elle ne pouvait pas donner de détails.

Les résidants de la Première Nation de Fort Severn étaient priés à être vigilants, à demeurer à l’intérieur et à joindre la police s’ils avaient toute information pertinente sur les coups de feu entendus.

La Première Nation de Fort Severn se trouve à environ 850 kilomètres au nord de Thunder Bay, près de la côte de la baie d’Hudson.