Première nuit aux soins intensifs pour le premier ministre Boris Johnson

LONDRES — Le premier ministre britannique Boris Johnson, qui a contracté la COVID-19 il y a une dizaine de jours, a passé une première nuit à l’unité des soins intensifs de l’Hôpital St. Thomas à Londres, mardi.

Il avait été admis à l’hôpital dimanche; le lendemain, son état de santé s’est détérioré, ce qui a rendu nécessaire son admission aux soins intensifs.

Un porte-parole du Cabinet du premier ministre, Michael Gove, a expliqué que M. Johnson recevait de l’oxygène, mais qu’il n’avait pas encore eu besoin d’un respirateur.

Pendant ce temps, la fiancée du premier ministre Johnson, Carrie Symonds, qui est enceinte, se remet de symptômes liés au nouveau coronavirus.

Boris Johnson, qui est âgé de 55 ans, a été mis en quarantaine dans sa résidence officielle depuis qu’il a reçu un diagnostic de COVID-19, le 26 mars. Il a continué à travailler, ce qui a inquiété certains de ses collègues.

La détérioration de son état de santé a pris les Britanniques par surprise. Lundi, avant d’être transféré aux soins intensifs, il a publié un message sur Twitter pour remercier les autorités médicales et pour dire qu’il était dans de bonnes dispositions.

Boris Johnson est le premier chef de gouvernement d’une puissance mondiale a être terrassé par la COVID-19.