Première rencontre vendredi entre M. Trudeau et un premier ministre de l’Ouest

WINNIPEG — Le premier ministre du Manitoba espère discuter notamment d’oléoducs et de mesures contre les inondations, vendredi, lors de sa rencontre d’une heure avec le premier ministre Justin Trudeau, à Ottawa.

Lors du scrutin du 21 octobre dernier, les libéraux n’ont fait élire aucun député en Alberta et en Saskatchewan, deux provinces pratiquement balayées par les conservateurs; au Manitoba, ils ont fait élire quatre députés. Certains politiciens parlent d’un «sentiment d’aliénation de l’Ouest» et on évoque même le séparatisme — un «wexit».

Brian Pallister affirme que le premier ministre fédéral pourrait contribuer à unifier le pays en assurant l’expansion de l’oléoduc Trans Mountain, afin de permettre au pétrole albertain d’avoir un accès au Pacifique — et aux marchés étrangers. Le premier ministre manitobain a rappelé que les taux de suicide chez les jeunes Albertains en raison de l’incertitude économique étaient sans commune mesure et que leurs préoccupations ne pouvaient être ignorées par les Canadiens.

M. Pallister souhaite également que le gouvernement fédéral revienne sur les règles environnementales plus strictes qui s’appliquent dorénavant aux grands projets d’infrastructure, notamment les oléoducs. Il soutient que cette nouvelle loi, adoptée en juin, menace aussi le développement hydroélectrique et les projets d’infrastructures pour contrer les inondations.

Le premier ministre progressiste-conservateur prévoit également discuter avec M. Trudeau de la criminalité et de la sécurité publique, alors que Winnipeg est aux prises avec une flambée d’homicides et d’autres crimes violents.

La mort récente d’un garçon de trois ans, poignardé dans son sommeil, a provoqué une onde de choc au pays. Le chef de la police de Winnipeg a déclaré qu’une grande partie de cette criminalité est liée à la crise de la méthamphétamine qui sévit dans cette région.

Les plus populaires