Près de 100 villes du Québec participeront à La Grande Marche du Défi Pierre Lavoie

MONTRÉAL — Des milliers de personnes participeront ce week-end à la 8e édition de La Grande Marche à travers des dizaines de municipalités du Québec pour souligner l’importance des saines habitudes de vie.

L’événement est organisé par le Grand Défi Pierre Lavoie, en partenariat avec la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ), et vise à promouvoir un mode de vie actif et préventif.

En plus des trois événements majeurs tenus entre vendredi et dimanche à Saguenay, Québec et Montréal, une centaine de municipalités ont répondu à l’appel pour organiser leur propre Grande Marche sur leur territoire. 

Une formule hybride a encore une fois été adoptée cette année pour permettre aux participants d’effectuer le parcours de 5 km à partir du point de rassemblement de leur municipalité ou de leur domicile.

Le fondateur, Pierre Lavoie, s’est dit «très content» de la participation des municipalités et a affirmé que toutes les régions du Québec étaient représentées dans l’événement, en plus de rejoindre certaines communautés autochtones. 

M. Lavoie espère que La Grande Marche enverra un message public de prévention aux Québécois et les incitera à bouger davantage. 

«Aujourd’hui, les études sont là: on sait que la prochaine évolution en santé va passer par la prévention, a-t-il déclaré en entrevue. On va augmenter l’efficacité de notre santé et de nos systèmes en y intégrant la prévention.»

Le fondateur estime que le poids qui pèse sur le système pourrait être allégé en instaurant une culture préventive à travers le Québec, c’est-à-dire en promulguant un mode de vie actif pour réduire les risques d’éventuels problèmes de santé.

«Quand on se compare aux Scandinaves, on se rend compte qu’on a atteint le même niveau qu’eux en termes d’espérance de vie. Par contre, eux rentrent 6 à 7 ans plus tard que nous dans leur système de santé», a-t-il expliqué.

M. Lavoie espère ainsi encourager les Québécois à prévenir, plutôt que guérir, en adoptant des habitudes de vie équilibrées le plus tôt possible. En associant La Grande Marche à la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec, il vise également à mettre de l’avant le rôle des professionnels de la santé dans cette lutte.  

«Les premiers à poser des gestes concrets pour la prévention, ce sont les médecins de famille, souligne-t-il. Ils sont 10 000 maintenant au Québec, sur le terrain ou dans leur cabinet, qui ont une influence sur le patient, et qui peuvent lui offrir une voie alternative […], au lieu de lui prescrire des Lipitor et des statines pour faire baisser son cholestérol.» 

Dans le cadre de leur partenariat avec Le Grand Défi, les membres de la FMOQ sont appelés à prescrire davantage l’activité physique à leurs patients, notamment en les invitant à se joindre à La Grande Marche. L’an dernier, l’événement avait attiré 134 574 marcheurs à la grandeur du Québec.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.