Près de 164 M $ en 2023 pour le câble sous-marin alimentant la Nouvelle-Écosse

HALIFAX — Les contribuables de la Nouvelle-Écosse paieront une facture de 163,7 millions $ en 2023 pour financer, exploiter et entretenir le câble sous-marin qui alimente la province en électricité depuis Terre-Neuve-et-Labrador.

Dans une décision rendue le 22 décembre, la Commission des services publics et de révision de la province a approuvé une demande faite en août par la filiale de Nova Scotia Power qui exploite le câble Maritime Link. La commission a statué que le montant sera inclus dans les tarifs d’électricité de Nova Scotia Power et prélevé auprès des clients.

L’évaluation des coûts de 2023 est inférieure d’environ 5 millions $ aux 169 millions $ approuvés pour 2022. La diminution comprend 1,9 million $ de moins pour les coûts d’exploitation et d’entretien.

La commission a expliqué que les prévisions pour 2023 sont basées sur «l’expérience croissante de la filiale dans l’exploitation et la maintenance de Maritime Link depuis 2018 et tiennent compte de ses efforts continus pour affiner, atténuer et contenir les coûts».

En février, la commission a approuvé le recouvrement de 1,7 milliard $ sur 35 ans pour le coût du câble, qui est censé transporter l’électricité du projet hydroélectrique de Muskrat Falls.

Le Maritime Link, qui a été achevé en respectant le budget et les délais, devait être pleinement opérationnel d’ici 2018, mais n’a transporté qu’un minimum d’électricité en Nouvelle-Écosse en raison d’une série de revers avec le projet de Muskrat Falls.

Le service public d’électricité de la Nouvelle-Écosse a publié des chiffres, avant la décision de février, indiquant que 205,5 millions $ ont été dépensés en carburants de remplacement au cours des quatre dernières années en raison des retards.

En conséquence, la commission a ordonné à Nova Scotia Power de retenir 2 millions $ par mois pour payer l’énergie de remplacement si moins de 90 % de l’électricité prévue du Labrador n’est pas livrée. La commission a été informée en février qu’environ 19 % de l’électricité prévue avait été livrée entre le 15 août 2021 et la fin novembre de la même année.

Dans sa nouvelle décision, la commission a tranché que la retenue mensuelle de 2 millions $ se poursuivrait provisoirement et serait réexaminée dans le cadre d’une procédure distincte qui se tiendrait en janvier.

Pendant ce temps, la commission devrait rendre prochainement sa décision sur une augmentation des tarifs d’électricité.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.