Près de 200 000 enseignants de l’Ontario seront en grève le 21 février

TORONTO — Les quatre principaux syndicats d’enseignants de l’Ontario seront en grève le 21 février.

Les syndicats ont affirmé mercredi qu’ils voulaient ainsi accroître la pression sur le gouvernement du premier ministre Doug Ford dans le cadre des difficiles négociations sur leurs conventions collectives.

La grève forcera la fermeture de plus de 5000 écoles publiques primaires et secondaires à travers l’Ontario pendant une journée. Plus de deux millions d’élèves seront touchés.

Près de 200 000 enseignants représentés par les quatre syndicats, dont l’Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens, prendront part à la grève.

«Les éducateurs de chaque commission scolaire ne resteront pas silencieux alors que le gouvernement Ford procède au démantèlement de notre système public d’éducation», a déclaré le président de la Fédération des enseignantes et des enseignants de l’élémentaire de l’Ontario, Sam Hammond, dans un communiqué.

L’annonce de la grève est survenue alors que des centaines d’enseignants du primaire manifestaient devant un hôtel du centre-ville de Toronto où le ministre de l’Éducation, Stephen Lecce, prononçait une allocution.

Au cours de l’événement, organisé par le Canadian Club de Toronto, M. Lecce a déclaré que la grève était un «choix irresponsable». «Il est temps de conclure un accord, a-t-il déclaré aux dirigeants syndicaux. Les élèves de cette province méritent d’être en classe.»

Les enseignants étaient présents en grand nombre sur le trottoir devant l’hôtel. Ils brandissaient des pancartes critiquant le plan du gouvernement d’augmenter la taille des classes et appelant au départ du ministre Lecce.

Les enseignants de la province, qui sont sans convention collective depuis le mois d’août, ont organisé des grèves tournantes et d’autres moyens de pression pour tenter de forcer le gouvernement progressiste-conservateur à conclure un accord.

Les plus populaires