Prestation d’urgence: plus de 966 000 demandes reçues, dit le ministre Duclos

MONTRÉAL — Le système mis en place pour enregistrer les demandes de Prestation canadienne d’urgence (PCU), dans le contexte de la crise du coronavirus, semble fonctionner «sans heurt jusqu’à présent», rapporte l’Agence du revenu du Canada.

En conférence de presse mardi midi, le président du Conseil du trésor fédéral, Jean-Yves Duclos, a fait savoir que plus de 966 000 demandes pour ces prestations avaient été reçues, la veille.

«C’est, en une journée, l’équivalent de ce que le gouvernement canadien reçoit normalement en six mois de demandes de prestations d’assurance-emploi», a illustré le ministre Duclos.

Selon le bureau du ministre, toutes ces demandes reçues lundi ont été traitées, sauf quatre d’entre elles soumises trop près de minuit.

Mardi, alors que les Canadiens nés en avril, mai et juin soumettaient leurs demandes, on avait compté, en fin de journée, 537 000 nouveaux demandeurs de PCU.

Si on ajoute aux chiffres de ces deux jours les demandes d’assurance-emploi faites depuis le 15 mars, on dépasse les 4 millions.

De façon générale, cette Prestation canadienne d’urgence est offerte à ceux qui ont dû cesser de travailler à cause de la crise du coronavirus. Elle offre 2000 $ par mois pendant quatre mois.

L’Agence du revenu a précisé qu’elle parvient à traiter 1000 demandes à la minute.

Pour éviter la cohue, les gens doivent s’y inscrire certains jours seulement, selon leur mois de naissance. Mercredi, ce sera au tour des Canadiens nés en juillet, août et septembre de formuler leurs demandes.

À midi, le ministre Duclos avait indiqué que depuis le 15 mars, «plus de 3,6 millions de demandes de prestations d’aide ont été formulées et, de ce nombre, 3 millions ont déjà été traitées».

Il s’est dit reconnaissant envers les agents et les fonctionnaires de l’Agence du revenu du Canada et de Services Canada «pour leur détermination, leur engagement et leur travail acharné».

Le ministre a aussi félicité les Canadiens qui ont su faire preuve de «discipline» dans les circonstances.

Les commentaires sont fermés.

Et pendant ce temps, toujours pas moyen de rejoindre Service Canada par téléphone pour modifier une simple erreur dans ma déclaration, et ce même après plus de 500 appels. Si seulement il était possible de modifier sa déclaration en ligne plutôt que de devoir contacter par téléphone dès lors que nous faisons une erreur de frappe..