Preston Manning présidera un comité d’examen de la gestion pandémique en Alberta

EDMONTON — La première ministre de l’Alberta a demandé à Preston Manning, ardent critique des mesures sanitaires, de présider un comité chargé d’enquêter sur la façon dont le gouvernement précédent avait géré la pandémie de COVID-19.

Danielle Smith explique dans un communiqué que l’ancien chef du Parti réformiste et son comité recueilleront virtuellement les commentaires des experts et du public, puis publieront un rapport final et des recommandations d’ici le 15 novembre.

Ce sera à M. Manning de choisir les autres membres du comité, sous réserve de l’approbation de Mme Smith. Le budget alloué aux travaux de ce comité est de 2 millions $; M. Manning recevra des honoraires de 253 000 $.

Pendant la pandémie, M. Manning, tout comme Mme Smith, avait critiqué les restrictions sanitaires imposées par le gouvernement de Jason Kenney, comme le port du masque et le passeport vaccinal.

Mme Smith a remis en question l’efficacité de certaines de ces mesures et leurs impacts à long terme sur les revenus des ménages, l’économie et la santé mentale des Albertains.

Elle a critiqué à la fois la docteure Deena Hinshaw, ancienne directrice de la santé publique, et le conseil d’administration de la Régie de la santé de l’Alberta pour ne pas avoir fourni de bons avis avant et pendant la pandémie. Ces lacunes auraient, selon elle, forcé le gouvernement à imposer certaines mesures sanitaires sévères.

Peu de temps après son entrée en fonction, en octobre, Mme Smith a remplacé la docteure Hinshaw et le conseil d’administration de la Régie.

La première ministre indique jeudi que l’Alberta devait être prête pour les futures urgences sanitaires. «Nous avons tiré de précieuses leçons de la réponse du gouvernement de l’Alberta à l’urgence de santé publique COVID-19, explique Mme Smith dans le communiqué. 

«Il est important que nous appliquions ces leçons pour renforcer notre gestion des futures crises de santé publique, et les recommandations du comité seront essentielles pour y parvenir.»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.