Présumé tueur en série: la police de Toronto trouve encore des restes humains

TORONTO — La police de Toronto a annoncé vendredi qu’elle avait encore découvert de nouveaux restes humains dans un ravin longeant une propriété déjà liée au présumé tueur en série Bruce McArthur.

C’est la deuxième série de restes humains découverts par la police après que les enquêteurs ont commencé à creuser, mercredi, près de la propriété où l’accusé avait réalisé par le passé des travaux d’aménagement paysager.

Bruce McArthur, âgé de 66 ans, est accusé de huit chefs de meurtre au premier degré relativement à la mort d’hommes qui avaient des liens avec le village gai de la métropole canadienne.

Des restes de sept hommes avaient déjà été retrouvés, l’hiver dernier, dans de grands bacs à fleurs sur la propriété du quartier de Leaside, dans «Midtown Toronto»; les enquêteurs n’ont pas encore retrouvé de restes humains de la huitième victime présumée.

Le sergent-enquêteur Hank Idsinga a précisé vendredi matin que les restes humains découverts jeudi ont été envoyés pour expertise médicolégale et qu’aucune identification n’avait été établie jusqu’ici.

«Dans le meilleur des cas, ces restes correspondront à ceux que nous avions déjà retrouvés», a déclaré vendredi l’enquêteur en chef Hank Idsinga, alors que les policiers continuaient à creuser avec l’aide de chiens pisteurs. Les fouilles avaient repris sur cette propriété mercredi, après que les unités canines y eurent identifié «un certain nombre de points d’intérêt», depuis le dégel du printemps.

Actuellement détenu dans une prison de l’ouest de Toronto, le prévenu aurait tué Selim Esen, Skandaraj Navaratnam, Andrew Kinsman, Majeed Kayhan, Dean Lisowick, Soroush Mahmudi, Abdulbasir Faizi et Kirushna Kanagaratnam. Son dossier devrait revenir devant le tribunal le 23 juillet.

M. Idsinga n’a pu préciser, vendredi, combien de temps la police continuera à fouiller à cet endroit, mais il a laissé entendre que l’opération pourrait durer encore des semaines. «Les policiers creusent à la main», a-t-il expliqué. «C’est un long travail, très méticuleux.»

La police avait déjà fouillé sommairement une centaine de propriétés liées aux travaux de paysagiste de M. McArthur, mais elle n’a retrouvé des restes que sur cette propriété de Toronto.

Le sergent Idsinga a par ailleurs indiqué que la police continue de réexaminer plusieurs affaires non résolues de personnes disparues, certaines remontant à plusieurs décennies. «Je ne veux surtout pas créer de faux espoirs: nous avons porté jusqu’ici huit accusations et en fin de compte, le bilan pourrait rester inchangé — nous ne le savons pas encore.»

Les plus populaires