Preuve vaccinale exigée dans une semaine au N.-B. dans des commerces non essentiels

HALIFAX — Les citoyens du Nouveau-Brunswick devront fournir dès mercredi prochain une preuve de vaccination complète contre la COVID-19 s’ils veulent fréquenter de nombreux commerces et événements.

Le premier ministre Blaine Higgs a annoncé mercredi la nouvelle politique, alors que la province signalait un record de 63 nouveaux cas en une seule journée, et un nouveau décès: une personne sexagénaire dans la région de Miramichi. Ce décès porte à 48 le bilan total des morts liés à la COVID-19 dans cette province.

M. Higgs a indiqué que la preuve de vaccination devra être exigée dans les commerces non essentiels comme les restaurants, les bars, les terrasses, les salles de billard, les cinémas, les gymnases et les événements sportifs ou artistiques. De plus, toute personne qui entrera au Nouveau-Brunswick après le 21 septembre devra enregistrer son voyage.

Le premier ministre a annoncé cette décision alors que les responsables de la santé publique ont averti que la province se dirigeait vers la barre des 100 nouveaux cas par jour, en raison de la propagation rapide du variant Delta parmi les non-vaccinés.

Resserrements dans l’Î.-P.-É.

Dans l’Île-de-Prince-Édouard, le gouvernement rétablit le port obligatoire du masque dans les lieux publics intérieurs, à compter de vendredi, en raison de l’augmentation des cas.

La docteure Heather Morrison, médecin-hygiéniste en chef, a aussi annoncé mercredi que la taille maximale des rassemblements intérieurs passerait de 50 à 20 personnes.

De nouvelles règles de dépistage sont également mises en œuvre pour les enfants de moins de 12 ans qui rentrent dans l’île après un voyage à l’extérieur de la province.

La docteure Morrison a signalé cinq nouveaux cas mercredi: un cas lié à un voyage et quatre contacts étroits associés à une éclosion à l’école primaire West Royalty, à Charlottetown.

Passeport non obligatoire à T.-N.-L.

À Terre-Neuve-et-Labrador, on signalait mercredi 10 nouveaux cas de COVID-19 et 49 cas actifs dans toute la province.

La médecin-hygiéniste en chef, Janice Fitzgerald, a précisé qu’il y avait maintenant 19 cas associés à un groupe à Roddickton, dans le nord de l’île, où seulement 60 % des résidents admissibles ont reçu une première dose de vaccin.

Selon la docteure Fitzgerald, un groupe dans la «région est» de la province a été lié à de grands rassemblements intérieurs où les gens ne portaient pas de masques.

Les données du gouvernement montrent que près de 78 % des Terre-Neuviens et des Labradoriens étaient complètement vaccinés lundi, et plus de 87 % avaient reçu au moins une dose de vaccin.

Lors d’un point de presse mercredi, le ministre de la Santé, John Haggie, a annoncé que le passeport vaccinal ne serait pas obligatoire dans la province: il appartiendra aux commerces de décider individuellement s’ils veulent l’exiger.

Le premier ministre Andrew Furey avait annoncé la semaine dernière que son gouvernement introduirait un passeport vaccinal sur le modèle québécois. Au Québec, le passeport est obligatoire pour entrer dans des commerces non essentiels comme les bars, les restaurants et les gymnases.

Soulagement en N.-É.

La Nouvelle-Écosse signalait mercredi six nouveaux cas de COVID-19, en forte baisse par rapport à mardi.

Les responsables de la santé publique précisent que trois de ces cas se trouvaient dans la région de Halifax, deux dans la «zone nord» et un dans la «zone est», qui comprend le Cap-Breton. Avec 20 rémissions également signalées, le nombre total de cas actifs est maintenant tombé à 159 dans cette province, avec quatre personnes hospitalisées en raison de l’infection.

Le nouveau bilan des nouveaux cas est en baisse significative par rapport à mardi, alors que les autorités signalaient 66 nouveaux cas et annonçaient officiellement que la quatrième vague était bel et bien arrivée en Nouvelle-Écosse. Les autorités avaient également annoncé mardi qu’avec le nombre de cas en constante augmentation, la phase finale du plan de déconfinement était reportée au moins jusqu’au 4 octobre.

Selon les plus récentes données, près de 73 % de la population de la Nouvelle-Écosse est complètement vaccinée.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.