Prix Juno: déjà trois victoires pour la chanteuse montréalaise Charlotte Cardin

TORONTO — La chanteuse montréalaise Charlotte Cardin s’est fait remarquer samedi soir alors qu’elle est montée sur scène à trois reprises pour aller chercher ses prix à l’occasion du gala des prix Juno 2022, qui vise à récompenser le meilleur de la musique canadienne. 

Une première remise de prix avait lieu samedi soir au Palais des congrès du Toronto métropolitain.

Charlotte Cardin a remporté les prestigieux prix de l’artiste de l’année. Elle a aussi reçu la statuette pour la chanson de l’année, grâce à sa composition Meaningless. 

L’auteure-compositrice-interprète a aussi remporté les honneurs pour l’album pop de l’année. Elle est également nommée dans la catégorie choix du public TikTok. 

Charlotte Cardin est la vedette des prix Juno depuis qu’elle est en nomination pour six prix, devançant les superstars Justin Bieber et The Weeknd, qui sont nommées quatre fois. Ils l’ont talonné de près samedi soir avec deux victoires.

Lors de son discours de remerciement, samedi soir, Charlotte Cardin semblait très excitée par ses victoires et affichait un large sourire. Elle a remercié ses proches et ceux qui ont contribué à la sortie de son premier album en carrière. «Je vous promets que je vais continuer à travailler très fort pour produire de la bonne musique», a-t-elle déclaré après avoir reçu le prix de l’artiste de l’année. 

Elle n’a toutefois pas gagné la récompense pour le vidéoclip de l’année. C’est le cinéaste montréalais Xavier Dolan qui a reçu la distinction dans cette catégorie pour son vidéoclip Easy on me de la chanteuse Adele. 

Par ailleurs, l’album francophone mettait en compétition Cœur de pirate, Vincent Vallière, Louis-Jean Cormier, Roxane Bruneau et Fouki. Cœur de pirate a mis la main sur ce prix. Elle était aussi nommée pour l’album instrumental de l’année. C’est l’artiste originaire du Nouveau-Brunswick, David Myles, qui a reçu la récompense pour son album The Tall Distance. 

La Québécoise Roxane Bruneau faisait partie des artistes qui ont offert une prestation sur la scène du gala, samedi soir. Lors de la principale soirée des prix Juno qui aura lieu dimanche, Charlotte Cardin performera sur scène à son tour. 

Artistes québécois à l’honneur 

La distinction pour l’album classique (grand ensemble) a été remise à L’Harmonie des saisons, dont les directeurs sont Eric Milnes et Hélène Brunet. Cet ensemble musical a été fondé à Granby en 2010 et il se produit désormais régulièrement en tournée au Canada, aux États-Unis, en Amérique du Sud et en Europe. 

Andrew Wan et Charles Richard-Hamelin ont mérité le prix pour l’album classique de l’année (solo ou petit ensemble). 

L’auteure-compositrice-interprète, Allison Russell, qui est native de Montréal, a reçu le petit trophée pour l’album roots contemporain de l’année grâce à son album Outside Child. 

Le prix de l’album de musique globale de l’année a été remis au groupe de Montréal Afrikana Soul Sister. «La musique c’est pour apprendre de chacun et c’est ce que mes amis m’ont montré», a mentionné lors de son discours le multi-instrumentiste Jean-François Lemieux. 

Il était sur scène aux côtés du percussionniste Fa Cissohko et de la chanteuse du groupe Djely Tapa. Elle a vanté la diversité musicale présente au pays. «La diversité culturelle, c’est ce que chacun donne de sa culture. C’est ce qui fait la beauté de notre Canada», a-t-elle dit . 

Cette année, les prix Juno ont voulu mettre davantage en lumière la musique des artistes autochtones. Le gala comptait deux nouvelles catégories visant à mettre en valeur les artistes issus de communautés autochtones. 

L’artiste ou groupe autochtone contemporain de l’année a été remporté par Emily D’Angelo, tandis que Garth Prince a gagné le prix dans la catégorie artiste ou groupe autochtone traditionnel de l’année. 

Outre Charlotte Cardin, d’autres artistes québécois ont brillé lors du gala des prix Juno 2022. Le groupe originaire de Montréal, Half Moon Run, s’est vu discerner le prix pour l’album adulte alternatif de l’année. Keiko Devaux a remporté les honneurs dans la catégorie composition classique de l’année. 

Mykaël Nelson, Nicolas Lemieux et Albert Zablit ont reçu le prix pour graphisme d’album de l’année. Le prix de l’enregistrement dance de l’année a été remis à Kaytranda.  

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.