Procès de Matthew Raymond: les blessures par balle ont causé les décès

FREDERICTON — Un médecin légiste qui a réalisé des autopsies sur les quatre victimes de la fusillade survenue à Fredericton en 2018 a déclaré vendredi qu’elles étaient toutes décédées des suites de blessures par balle.

Le docteur Ken Obenson a été le plus récent témoin de la Couronne à se présenter à la barre dans le procès pour meurtre de Matthew Raymond, qui est accusé de quatre chefs de meurtre au premier degré dans la mort de Donnie Robichaud, Bobbie Lee Wright et des agents de police Robb Costello et Sara Burns.

Matthew Raymond, 50 ans, a plaidé non coupable le mois dernier au début du procès.

La défense a reconnu que l’accusé a tué les quatre personnes dans le stationnement d’un complexe d’immeubles à logements le 10 août 2018. Mais elle avance que Matthew Raymond était délirant et paranoïaque au moment des crimes et qu’il ne devrait pas être déclaré criminellement responsable en raison d’un trouble mental.

Le docteur Obenson a déclaré au tribunal que les quatre corps avaient été transportés à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick, pour une autopsie et que des agents de la GRC étaient présents.

Il a témoigné que la première autopsie, sur l’agent Costello, a indiqué que celui-ci avait subi cinq blessures par balle, même si l’une d’entre elles, a-t-il noté, peut avoir été secondaire à une autre blessure.

La deuxième autopsie a été réalisée sur le corps de l’agente Burns, sur qui l’accusé aurait tiré deux fois.

Plus tôt dans le procès, le tribunal a appris que les deux policiers avaient été abattus alors qu’ils répondaient à un appel pour le meurtre de deux personnes dans un stationnement du 237, Brookside Drive.

Le docteur Obenson a raconté que M. Robichaud avait subi cinq blessures par balle, tandis que Mme Wright a reçu deux tirs. Les quatre victimes ont reçu au moins une balle dans la tête, a-t-il précisé, ajoutant que chacune des morts avait été un homicide.

Des policiers ont relaté cette semaine que les coups de feu sont venus de la fenêtre d’un appartement du troisième étage qui faisait partie d’un complexe de quatre immeubles à logements. Ils ont indiqué que Matthew Raymond a reçu une balle dans l’abdomen, tirée par la police, avant que des agents ne prennent d’assaut l’appartement et ne l’arrêtent.

Laisser un commentaire