Procès en octobre pour l’ex-député Grewal, accusé de fraude et d’abus de confiance

OTTAWA — Un ancien député libéral fédéral ontarien accusé de fraude et d’abus de confiance subira son procès en octobre prochain. 

Le procès de Raj Grewal devrait s’ouvrir en Ontario le 18 octobre et durer huit semaines. L’ex-député de Brampton-Est fait face à quatre chefs d’abus de confiance et un chef de fraude de plus de 5000 $.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a porté les accusations contre M. Grewal en septembre dernier. La GRC allègue qu’il a contracté des millions de dollars en prêts personnels sans en parler au commissaire fédéral à l’éthique, mais aussi qu’il a utilisé sa position politique pour solliciter ces prêts.

La GRC soutient également qu’il a utilisé à son profit personnel le budget de fonctionnement de son bureau de circonscription, financé par le gouvernement.

Raj Grewal, qui était une recrue libérale aux élections de 2015, a quitté le caucus en 2018, au début de l’enquête policière; il invoquait alors des motifs personnels et de santé. Le cabinet du premier ministre déclarait à l’époque que le député souhaitait se libérer d’une dépendance au jeu. M. Grewal a ensuite publié une vidéo dans laquelle il reconnaissait qu’il avait accumulé des millions de dollars de dettes, mais il soutenait alors qu’il avait tout remboursé.

Il ne s’est pas présenté aux élections générales de 2019.

Laisser un commentaire