Procès pour terrorisme: les jurés entament une 4e journée de délibérations

MONTRÉAL — Les jurés ne sont toujours pas arrivés à s’entendre sur un verdict et entament lundi une quatrième journée de délibérations au procès du jeune couple de cégépiens accusés de crimes liés au terrorisme.

Le jury de 11 personnes doit décider du sort de Sabrine Djermane, âgée de 21 ans, et de El Mahdi Jamali, âgé de 20 ans, tous deux de Montréal.

Les deux jeunes anciens étudiants du Collège de Maisonneuve de Montréal, qui entretenaient une relation amoureuse, avaient été arrêtés le 14 avril 2015 par la Gendarmerie royale du Canada et ils ont été accusés d’avoir tenté de quitter le Canada en vue de commettre un acte terroriste à l’étranger, de possession d’une substance explosive dans un dessein dangereux et d’avoir commis un acte au profit ou sous la direction d’un groupe terroriste. Un quatrième chef d’accusation, soit celui d’avoir facilité un acte terroriste, a été abandonné en cours de procès.

S’ils sont reconnus coupables, ils risquent la prison à vie.

Leur procès a débuté le 12 septembre à Montréal. Ils n’ont pas fait entendre de témoins en défense et n’ont pas témoigné. De son côté, la poursuite a appelé à la barre 31 témoins et produit de nombreuses preuves matérielles.

Le jury délibère depuis jeudi après-midi.