Procès Raymond: le contenu de l’ordinateur présenté en preuve

FREDERICTON — Les jurés au procès pour meurtres de Matthew Raymond ont visionné mardi plus de contenu de l’ordinateur de l’accusé, qui le montre en train de parler à des animaux et suggérant que des gens peuvent influencer la météo.

L’homme de 50 ans est accusé du meurtre au premier degré des civils Donnie Robichaud et Bobbie Lee Wright, ainsi que des policiers municipaux Robb Costello et Sara Burns, le 10 août 2018 à Fredericton. La défense a déjà admis que Matthew Raymond avait tué les quatre victimes, mais elle tente de prouver qu’il ne devrait pas être déclaré criminellement responsable pour cause de trouble mental.

L’avocat de la défense Alex Pate a montré mardi des vidéos et des images trouvées sur l’ordinateur de l’accusé qui remontent aux mois précédant la fusillade. «Il y avait pas mal de vidéos de M. Raymond parlant à des animaux», a déclaré Me Pate.

Une vidéo de mai 2018 montre l’accusé, dans son appartement, en train de fouiller dans des sacs et des boîtes. À un moment donné, on l’entend dire: «Quelqu’un est entré et a pris ma merde.»

Dans d’autres vidéos, on l’entend faire des calculs mathématiques se terminant par des nombres tels que 33 et 666 — ce qu’il aurait attribué au diable.

Me Pate a déclaré aux jurés qu’il avait rendu visite à Matthew Raymond en prison à plusieurs reprises à la fin de 2019. Au cours de ces rencontres, il a déclaré que son client se plaignait de ses vêtements de prison de couleur orange et accusait l’avocat de la défense Nathan Gorham de lui avoir caché des éléments de preuve. L’avocat a soutenu que lorsqu’il tentait de parler, M. Raymond l’interrompait et insistait pour être libéré.

Le procès se poursuit mercredi.

Laisser un commentaire