Projet de loi 61: des projets de longue date annoncés en Abitibi-Témiscamingue

MALARTIC, Qc — Un demi-siècle après la mort du hockeyeur-vedette Michel Brière, le gouvernement du Québec va finalement corriger la courbe qui porte tristement son nom sur la route 117.

Le 13 avril 1970, l’attaquant de 20 ans originaire de Malartic, qui venait de connaître une saison recrue impressionnante avec les Penguins de Pittsburgh, a subi un grave accident de la route dans cette courbe, située entre Malartic et Rivière-Héva. Il tombera dans un profond coma et mourra 11 mois plus tard des suites des blessures subies dans cet accident.

Une courbe mortelle

Michel Brière n’est pas le seul automobiliste a avoir succombé à un accident dans cette courbe depuis 50 ans. «Tout le monde sait que cette courbe est dangereuse, même en été, fait remarquer le maire de Malartic, Martin Ferron. C’est un dossier complexe, qui impliquait des expropriations, et finalement, il semble que cette vieille promesse faite par tous les gouvernements qui se sont succédé sera enfin réalisée.»

Les travaux permettront de changer l’axe de la route 117, pour atténuer la courbe. «On était dûs depuis longtemps, réitère Martin Ferron. Ce projet a souvent été remis aux calendes grecques, on espère que le projet de loi 61 va faire aboutir les choses.»

La correction de la route 117 est l’un des dix projets retenus dans le cadre du projet de Loi 61 pour l’Abitibi-Témiscamingue. La plupart des autres projets étaient dans l’air depuis quelque temps, ou faisaient partie des engagements électoraux des caquistes en 2018. Notons la rénovation du Palais de justice de Rouyn-Noranda et la construction de trois Maisons des aînés, à Val-d’Or, Rouyn-Noranda et Palmarolle. L’urgence et les soins intensifs de l’Hôtel-Dieu d’Amos feront également l’objet d’une cure de rajeunissement. «Si ces projets se réalisent, ce sera une bonne nouvelle pour l’Abitibi-Témiscamingue, indique la mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire. Dans le cas du palais de justice de Rouyn-Noranda, les allégements de la Loi 61 ont permis d’accélérer quelque peu le processus.»

Diane Dallaire aimerait bien voir la Loi 61, si elle est adoptée, s’appliquer également aux municipalités. «Ce serait une bonne chose, pense-t-elle. Parfois, on aimerait voir certains projets évoluer plus rapidement, pour le bien de nos citoyens.»

Les projets retenus pour l’Abitibi-Témiscamingue

-Réfection de la courbe Brière, route 117, Malartic

-Construction de Maisons des aînés à Val-d’Or, Rouyn-Noranda et Palmarolle

-Reconstruction du pont de la rivière Barrière, Rémigny

-Rénovation et agrandissement du palais de justice de Rouyn-Noranda

-Construction d’un CHSLD, Macamic

-Reconstruction de ponceaux et réfection de la chaussée à Rouyn-Noranda et Nédelec (routes 101 et 117)

-Agrandissement de l’urgence et de l’unité de soins intensifs, Hôpital d’Amos