Projet de loi: Québec s’engage à mettre fin à la «culture du secret» à la RAMQ

QUÉBEC — Il est temps de mettre fin à la «culture du secret» qui règne à la Régie de l’assurance-maladie du Québec (RAMQ), selon la nouvelle ministre de la Santé, Danielle McCann.

La ministre a annoncé mercredi qu’elle déposerait un projet de loi visant à garantir la transparence de l’organisme, qui sera désormais obligé de rendre publics ses rapports d’enquêtes blâmant des professionnels de la santé.

Par la même occasion, elle accuse l’ancien gouvernement libéral d’avoir manqué de transparence, en ne divulguant pas des informations d’intérêt public reliées aux dossiers traités par la RAMQ.

«Nous sommes le gouvernement de la transparence. C’est fini la culture du secret, comme on a vécu avec le gouvernement libéral dans les dernières années», a assuré la ministre lors d’une mêlée de presse, en marge de la séance hebdomadaire du conseil des ministres, en s’engageant à modifier sans tarder la loi sur la RAMQ par souci de transparence dans ses pratiques et de favoriser un meilleur accès à l’information.

Par exemple, dans des cas de surfacturation de la part de médecins ou de réclamations d’honoraires non fondées, les résultats d’enquêtes de la RAMQ seraient désormais rendus publics, incluant les renseignements nominatifs, ce qui n’est pas le cas actuellement.

«Les noms (des fautifs) seront rendus publics», assure la ministre McCann, convaincue que la culture du secret doit cesser dans le réseau de la santé.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie